[Marketingrama.com] Veille marketing, technologies, innovations et autres curiosités. Et vous, qu'en pensez-vous?

A propos de l'auteur

Emmanuel Fraysse
ef(at)marketingrama.com
Plus d'infos

Calendrier

« juillet 2005 »
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Abonnez-vous a ce blog par email

Email :
Inscription
Desinscription

Syndication

Add to netvibes
Google Reader or Homepage
del.icio.us Marketingrama.com

Add to My Yahoo!
Subscribe with Bloglines
Subscribe in NewsGator Online

myFeedster
Add to My AOL
Subscribe in Rojo
Add 'Blog de Marketingrama.com' to Newsburst from CNET News.com

Du bon


Coblogging
Recommand par des Influenceurs.


Loto mondial humanitaire
Recommand par des Influenceurs.







Chattez avec moi




samedi 30 juillet 2005

Dénicheur de tendances, un métier d'avenir


Dénicher les produits et services qui vont marcher. Telle est la mission des chasseurs de tendances qui se doivent d'être en avance sur les goûts de demain. L'Entreprise y consacre un article.

Une règle d'or parmi d'autres pour optimiser l'adoption de la nouveauté : innover tout en restant dans le territoire de la marque. Pour accompagner les entreprises en mal d'imagination, des cabinets de tendances (Carlin International, ...) sont là pour être leurs yeux, leurs oreilles, voire leur cerveau.

Et quand on évoque le lancement de nouveaux produits, il faut savoir séduire les early adopters, ces branchés qui font la tendance, qui ont une influence sur des tribus de consommateurs potentiels.

En cette période où la qualité se généralise, l'innovation est plus que jamais nécessaire. De l'audace, il faut !


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 28 juillet 2005

"Try before you buy" par Boonty (pas les barres chocolatées, la plate-forme de vente de jeux en téléchargement)


Problématique : comment inciter le prospect à acheter un jeu-vidéo en ligne ?
Solution : lui proposer de tester ce jeu afin de le « verrouiller » en vue de l’achat

Parmi les différentes facettes de son dispositif performant de conversion à l’achat, Boonty, plate-forme de distribution de jeux vidéos en ligne propose le « try before you buy » qui permet au prospect (internaute ou mobinaute) de tester le jeu pour une durée limitée avant de l’acheter. La durée de l’offre de test peut aller d’une heure à quelques jours et la validité de cette offre de test peut être immédiate (ex : 1 heure tout de suite) ou étendue à une période donnée (ex : 1 heure sous 30 jours).


Club-Internet fait partie des portails distributeurs sur lesquels il est possible de télécharger les jeux distribués par Boonty. Dans l’exemple, le jeu « Mahjongg Quest » peut être testé pendant 1 heure dans un délai de 30 jours.

Une des clés du succès du développement de Bounty repose sur cette pratique de test avant achat. Afin de garder une longueur d’avance, Boonty va élargir ses offres promotionnelles à des abonnements illimités. Tout abonné illimité disposera d’un accès illimité à l’ensemble des jeux pour une durée limitée. De quoi le rendre accro et de lui faire découvrir de nouveaux jeux vidéos « trop cools ».


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 27 juillet 2005

Charlie et la chocolaterie : y a bon, Wonka


Le week-end a décidemment été très cinéphile. Après "les 4 Fantastiques", ce fut "Charlie et la chocolaterie" de Tim Burton, remake d’un film qui a marqué les esprits dans les années 70.

Tout d'abord, mon esprit d'analyse me pousse à évoquer quelques trouvailles marketing de Mr Wonka, fondateur de la chocolaterie : un concours de promo-vente qui permet à 5 enfants de venir passer une journée dans la chocolaterie fermée depuis de nombreuses années pour cause d'excès d'espionnage industriel de la part de ses concurrents. Pour faire partie de ces 5 heureux veinards, il faut trouver un "ticket d'or" dans les plaquettes de chocolat distribuées dans le monde entier.
Autres trouvailles mais au niveau des produits :
- une sucette qui dure un an pour les enfants ayant peu d'argent de poche
- un chewing-gum qui remplace un repas
Enfin, j'arrête là l'évocation des idées pour ne pas trop déflorer ce superbe film.

A New York, l'année dernière, j'avais été intrigué par une boutique de bonbons dont le concept était situé entre “Alice au pays des Merveilles” et “Charlie et la chocolaterie”, c'était le "Dylan's Candy Bar" Depuis peu, on y retrouve même des produits Wonka !


Au Dylan's Candy Bar, les chocolats Wonka sont une réalité

Ensuite, la nanard-fan attitude... En père de Johnny Deep alias Will Wonka, nous retrouvons Christopher Lee qui décidément assure une fin de carrière en apothéose après le Seigneur des Anneaux et Star Wars… Dans sa filmographie, il a aussi des films plus surprenants comme Dracula Père et Fils. Ahhh, Dracula Père et Fils, grand film dans son genre. Vous savez qui était son fils dans le film ? 1.. 2… 3… Non? Vous ne pouvez pas deviner… Bernard Menez, oui, celui qui chantait « Jolie poupée » et autres curiosités. Vous ne me croyez pas ? Allez voir sur ce site ou celui-là ! Il faut le voir pour le croire.

Enfin, mon âme d'enfant me conduit à souligner à nouveau la poésie du film "Charlie et la chocolaterie" aux couleurs acidulées, à l'esprit malicieux et aux personnages hauts en couleurs. Un film à déguster sans modération.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 26 juillet 2005

Elle est Mini mais elle fait le maxi

Encart paru dans Les Echos du 20 juillet 2005 concernant la métamorphose de l'auto Mini en icône :

"Un marketing fondé sur la différenciation « Collector ».
Chaque heureux acquéreur d'une nouvelle Mini se voit remettre par son concessionnaire un « livret de famille » dont le ton gentiment décalé reflète l'état d'esprit d'une marque qui cultive l'humour british et transforme la voiture en un membre à part entière de la famille. A l'intérieur de ce luxueux document, un petit opuscule richement illustré présente l'étendue des accessoires d'origine qui permettent une « customisation » très poussée du véhicule, en variant les teintes de carrosserie et les équipements à bord. Ainsi, en encourageant le client à faire de son auto une pièce unique, à son image, la marque dope ses marges et accentue l'image « collector » de la gamme. Ce qui explique que la « petite » sache se faire remarquer dans le flot de la circulation, même si elles sont moins de 12.000 à rouler dans l'Hexagone."

L'achat d'une voiture est un achat réfléchi sur un marché très concurrentiel et mature. Bizarrement, la qualité du moteur n'est plus la préoccupation majeure de la majorité des acheteurs. Preuve en est le succès rencontré par la Twingo dès son lancement alors même que son moteur était de qualité très moyenne. A l'instar de la Twingo, l'imaginaire et l'émotionnel ont prévalu sur les qualités objectives (réelles au demeurant) de la Mini, ce qui n'était pas gagné d'avance. Encore un exemple du fait que le marketing est une bataille de perception.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

lundi 25 juillet 2005

Après la guerre des boutons, la guerre des icônes


Alors là, superbe, parfait. Je suis fan de cette animation !
Téléchargez l'animation (.doc, 1,23Mo)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

Les 4 Fantastiques bloguent


En cherchant un visuel pour illustrer mon billet sur les 4 Fantastiques, je suis tombé sur des blogs buzz : des blogs créés par les 4 Fantastiques. Au programme (minimal) : quelques billets ricains sur 3 mois d'archives mais pas d'albums photos par exemple. Si le coeur vous en dit d'aller les visiter, leurs blogs, c'est par ici :
  • Blog de Johnny Storm
  • Blog de Ben Grimm
  • Blog de Sue Storm
  • Blog de Reed Richards


  • L'expérience ne semble pas avoir été poussée jusqu'au bout de la logique. Les blogs auraient pu être plus fournis et plus intéressants. Néanmoins, ces blogs sont une bonne opportunité pour MSN qui les héberge en espérant que des foules de fans créer leurs propres blogs sur spaces.msn.com. Quelles ont été les modalités du partenariat MSN / Les 4 Fantastiques ? Si vous savez, n'hésitez pas à en faire part à la collectivité.


    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    Les 4 Fantastiques entre comics, séries et cinéma

    Sous le prétexte d’avoir vu le film "les 4 Fantastiques" ce week-end, je vais en profiter pour aborder un sujet chaud pour l'industrie hollywoodienne : évolution des revenus des films et technologies.

    Hollywood évolue depuis la création du cinéma au gré des évolutions technologiques. Au début, il n'y avait que le cinéma, puis les séries TV puis la location en vidéo. Ainsi, si l’on passe outre les produits dérivés et autres revenus connexes, les revenus d’Hollywood provenaient initialement des revenus en salles pour ensuite être complétés par les revenus issus de la location / vente des cassettes et DVD. Dans la structure des revenus, le poids des locations / ventes de DVD dépasse maintenant celui des revenus en salles.

    Meilleures ventes de DVD aux Etats-Unis entre Janvier et mi-juillet 2005


    Mais 2 menaces inquiètent actuellement les majors hollywodiennes : la possible saturation du marché et le téléchargement illégal des films qui seront abordés dans un prochain billet.

    Ah oui, au fait, concernant les 4 Fantastiques, c’est divertissant. Bons effets spéciaux et surtout des acteurs que j’ai apprécié dans les séries TV qui les ont fait (re)connaitre : Jessica Alba alias la Femme Invisible (Dark Angel), Michael Chiklis alias La Chose (Excellent Vic Mckey dans The Shield), Julian McMahon alias Docteur Von Doom le Méchant un peu simplet(excellentissime Dr Christian Troy dans Nip Tuck). Il y a même un clin d’œil au marketing lorsque la Torche présente à la Chose sa figurine en lui disant : regarde ce que le service marketing m’a donné : le proto de ta figurine qui dit « ça va faire mal » (« it’s clobberin’time »).

    Après les Comics, Hollywood renforce ses liens avec les jeux vidéos pour des adaptations ciné. Jusqu’ici, les adaptations ont été plutôt chaotiques…


    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    dimanche 24 juillet 2005

    La Vista de Microsoft


    Le nom go-to-market de Longhorn, le nouveau système d’exploitation Windows, sera… Vista! Son lancement est prévu théoriquement en 2006 mais devrait plutôt avoir lieu en début d’année 2007 selon différentes sources. Actuellement, le système d’exploitation Windows équipe 90% des ordinateurs au niveau mondial et génère 1/3 du CA de Microsoft. Faire passer ses clients à la nouvelle version de son système d’exploitation constitue donc un défi fort pour Microsoft tant au niveau stratégique qu’au niveau financier.

    Le choix du nom Vista suggère notamment que l’emphase sera mise sur la présentation, le graphisme, l’ergonomie de l’OS pour une meilleur organisation / utilisation des informations.

    Ce changement de nom a été annoncé officieusement sur le site Microsoft-friendly ActiveWin.com jeudi dernier avant d’être officiellement confirmé dès le lendemain. Après Altavista, Infovista, BuenaVista, voici WindowsVista.


    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    vendredi 22 juillet 2005

    SMS, keskidi?


    Les SMS, c 1 trUk 2 d'1gue ki vs rend is Trik ? Ne vous NRV +, il Exste dé 6te, dé 10ko pour lé komprendre é épa'T vo ami ki seron épa'T D'vant leur phone. (154 caractères) *

    Vous avez tout compris? Oui? Non? En tou K, pardon, en tout cas, il est clair que les "èsse ème èsse", même limités à 160 caractères, recèlent de mystères et de créativité. Pour en percer les mystères, tel un Champollion des temps modernes, je vous recommande de vous initier sur un site spécial "français - SMS" : www.profsms.com
    NB : Une partie du contenu est payant.

    Comme disait Pierre Bellanger, le président fondateur de Skyrock, nous sommes en présence de la première génération des natifs du numérique. Le numérique est partout dans leurs vies (désolé, j'appartiens à la génération précédente) : Internet, téléphone portable... D'où la création de nouveaux rites et d'un langage adapté "numérik" dont fait partie le langage SMS.
    Imaginez ma surprise lorsque j'ai retrouvé des mots en SMS dans les copies de mes étudiants en fac. Argh, ca met un claque de voir la vitesse des changements "sociétaux".

    * Les SMS, c'est un truc de dingue qui vous rend hystérique ? Ne vous énerver pas, il existe des sites, des dicos pour les comprendre et épater vos amis qui seront épatés devant leur téléphone.


    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    jeudi 21 juillet 2005

    Le Geste pour s'informer en temps réel


    Dans la jungle des flux RSS, comment s'y retrouver pour obtenir les infos pertinentes rapidement et en temps réel ? Le Geste (Groupement des Editeurs de Services En Ligne) apporte sa réponse à cette vaste question en proposant AlertInfo un lecteur de flux RSS légal et plutôt bien foutu sur la technologie open source FeedReader.


    Une présentation standard et agréable

    Lancé fin mai, ce lecteur a déjà présélectionné près de 300 fils d'informations en provenance de France Télévisions Interactive, Le Monde Interactif, RTL Net, Libération.fr, Les Echos.fr, Le NouvelObs.com, L'Equipe.fr, 01Net, ZDNet, La Tribune.fr, Le Figaro.fr, LExpress.fr, LExpansion.com, LEntreprise.com, BusinessMobiles.fr,... Vous avez bien sûr la possibilité d'enrichir manuellement les flux, de trier par catégorie ou par éditeur, d'ajouter des filtres par mots-clés. Les geeks ont même la possibilité de télécharger les codes sources pour s'amuser.

    Un conseil pour les nouveaux convertis aux fils RSS : faites rapidement une sélection des fils qui vous intéressent, sinon, par défaut, les alertes vont "popper" sur votre écran constamment !



    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    mercredi 20 juillet 2005

    Google nous offre la Lune


    Google sait faire parler de lui sans pub tapageuse. Dernier exemple en date : La lune selon Google en hommage aux premiers pas de l'homme sur la Lune le 20 juillet 1969.



    La ruse de Google Moon : nous faire découvrir le service de cartographie nord-américain Google Maps en nous offrant la lune, en mettant en avant la dimension "service à valeur ajoutée" pour l'internaute sans tapage excessif, tout en douceur.

    Le point fort de Google en matière de communication : faire parler de lui tout le temps sans que cela lasse. Pas d'arrogance, fléau qui guette tout leader d'un marché et avec une agilité d'innovation qui ne se dément pas malgré une forte croissance des effectifs internes.

    Après la Terre, la Lune. Mais où s'arrêteront-ils ?


    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    mardi 19 juillet 2005

    Bon anniversaire, E-Commerce


    Le e-commerce a 10 ans, une décennie avec ses hauts... ses bas... puis ses hauts. En 1995, je plongeais dans ce nouveau truc qu'est Internet sans savoir que j'en ferai mon métier. Fascinant le hasard des rencontres qui vous font plonger dans ses univers nouveaux. Bref, l'e-commerce a 10 ans. Après la bulle Internet pendant laquelle les start-ups (souvenir, souvenir) poussaient comme des champignons est venu le temps de la rationalité.
    Les premiers sites à avoir fait des profits venaient de l'industrie du rose, industrie qui a toujours été en avance. Preuves en sont ses apports sur Internet : la video streaming, le cross marketing, les échanges de BDD clients, le paiement en ligne, etc. D'ailleurs, les sociétés telles que Disney et Time Warner ont constamment assuré une veille sur les sites leaders dans le domaine. Par la suite, les autres industries ont trouvé des modèles économiques adaptés après plus ou moins de tatonnements. Du côté des pure players: eBay, Amazon, Yahoo, du côté du mortar: Surcouf, Marionnaud, La Redoute... Bravo à tous ceux qui ont ont pris la vague e-commerce dès le départ et qui ont résisté contre vents et marées au retour de bâton qui a suivi la bulle Internet.
    Lors de mes missions de conseil en techno-marketing, j'ai pu constater un décollage flagrant du e-commerce au 3ème trimestre 2003. Cela faisait longtemps (trop?) que j'attendais cet essor pour pouvoir tester de nouvelles idées tout en montrant qu'Internet était un canal de distribution performant pour le grand-public. En 2005, une nouvelle décennie s'ouvre pour l'e-commerce, les sites tirent progressivement profit des potentialités du réseau et les consommateurs surfeurs ne sont plus maintenant simplement à la recherche de bonnes affaires en temps réel. Ils achètent aussi des produits plus impliquants, plus chers en toute confiance. Un vrai plaisir de voir le chemin parcouru et de constater que nous n'en sommes qu'au début.


    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    La pub à l'assaut du RSS et des Podcasts


    Les annonceurs sont en quête de nouveaux médias pertinents et partent à l'assaut du RSS et des Podcasts (radios numériques pour simplifier) comme le souligne L'Expansion. Les early adopters, les trend setters et autres technophiles seront la cible privilégiée de ces nouvelles formes de communication interactives dans un premier temps mais espérons que la courbe de l'innovation soit "ramassée" et que l'audience de ces pubs nouveaux formats soit rapidement élargie. Sur le marché de la pub interactive, il est frappant de constater que les annonceurs traditionnels sont au rendez-vous. Pour ne parler que du média Internet, il attire plus de budget communication que le cinéma depuis 2 ans mais j'y reviendrai dans un prochain billet.
    A noter aussi qu'une fois de plus, Apple va où on ne l'attend pas grâce à son iTunes transformé en support mobile de Podcasting. Deux jours après la sortie d'iTunes 4.9, Apple affirmait avoir capté déjà plus d'un million d'abonnés aux podcasts gratuits (radios numériques) répertoriés dans son annuaire, lequel en compte déjà plus de 3000.


    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    lundi 18 juillet 2005

    Pour manger en coeur


    Il est complexe d'innover sur des marchés aussi matures que celui des pates fraiches et pourtant, il reste des opportunités. La création de valeur peut notamment provenir de nouvelles saveurs ou bien de nouvelles formes. Sur ce second point, Buitoni a lancé en Italie des pâtes fraiches en forme de coeur sous le nom "Pensierini" (petites pensées). Romantique et efficace puisque forcément, ces pâtes vont être consommées par 2 personnes (au moins...). La "latin lover attitude" dans nos assiettes, ca change.



    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    samedi 16 juillet 2005

    Un Ricard transfrontalier, sinon rien

    Les législations européennes sont très différentes en matières de taxes sur l'alcool et certains producteurs en profitent pour jouer sur la variable prix afin d'inciter à l'achat. On connaissait les anglais débarquant à Calais pour faire le plein d'alcool, il y a aussi les français débarquant en Italie pour acheter des alcools bien français. Ricard l'a bien compris et propose une campagne de promo vente en français dans les points de vente d'alcools notamment à Vintimille (Italie). Le message est clair "la même chose moins cher en Italie qu'en France" avec une signature "brisons la glace". Double avantage : vendre à des consommateurs français et développer la part de l'esprit qui précède la part de marché auprès de ces mêmes consommateurs qui sont exposés à de multiples marques de pastis et aux autres alcools dans les boutiques spécialisées.


    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    jeudi 14 juillet 2005

    Mc Do et l'exercice physique


    Sport, Internet, nouveaux produits, changement de l'image de marque. Mc Do est sur tous les fronts pour conserver son leadership dans la restauration rapide au niveau mondial.

    MC Do, leader de la restauration rapide en France


    Source : Enquête Néorestauration, avril 2005 - Chiffres en millions d'Euros

    Mc Do domine largement le marché de la restauration rapide avec 2 300 millions d'€ en 2004 devant Quick avec 600 millions d'€ et Agapes restauration (Flunch, Pizza Paï, Les 3 Brasseurs) avec 566 millions d'€.

    Go active

    Mc Do lance un ambitieux programme worldwide, comme le souligne Thierry Amiel, incitant à l'exercice physique sans pour autant inciter à modifier son régime alimentaire. Dans le cadre de ce programme, l'information est relayée sur un site web dédié "Go active" (www.goactive.com). Le site est encore bien trop américain pour être convaincant. Entre autres, les questions posées par les internautes sont uniquement des traductions. Depuis le succès de Supersize Me (NB: je vous renvoie aux bonus DVD avec les tests de longévité des frites McDo hors du commun), Mc Do soigne tout particulièrement sa communication en jouant la carte de l'équilibre alimentaire. Dans un publi-reportage publié dans Psychologies magazine juillet - août 2005, Mc Do revendique la vente de 32 millions de portions de salades en 2004 et evoque la mise en place progressive de Ronald Gym Club, une aire de jeux avec parcours d'escalade, tapis de danse, panneau de basket ou course de vélos.

    Après l'Internet et la musique, sus à l'uniforme

    Le 6 juillet, Mc Do a lancé un appel pour trouver un créateur de mode hip hop pour rajeunir ses uniformes. Avis aux amateurs.

    Ressources:
    * Mc Donald's
    * Pomme de Pain
    * Guide Michelin


    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    mardi 12 juillet 2005

    L'e-commerce en France 2005


    Comme souvent, les français sont plutôt lents à adopter une innovation technologique mais dès qu'ils l'ont adopté, son rythme de croissance est plus rapide que la moyenne. L'e-commerce ne déroge pas à la règle. Ainsi, la dernière étude de la FEVAD réalisée par Médiamétrie /Netratings sur le thème "La place et le rôle d'Internet dans les habitudes de consommation et la vie quotidienne des Français" présentée le 7 juillet est riche d'enseignements (cf éléments soulignés ci-dessous).

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    L’achat sur internet connaît une nouvelle accélération

    Le nombre d’acheteurs en ligne augmente 3 fois plus vite que celui des internautes.
    Près de la moitié des internautes (47 %) ont déjà effectué un achat en ligne au cours du 1er trimestre 2005 contre 4 internautes sur 10 (39 %) au 1er trimestre 2004.
    Cette croissance s’accompagne d’un basculement en faveur de la confiance. La moitié des internautes (49,6 %) sont désormais confiants. Jamais le niveau de confiance en l’achat en ligne n’a été aussi élevé. Ce phénomène touche également les non acheteurs puisque près du tiers des internautes n’ayant jamais acheté en ligne déclare avoir confiance dans l’achat en ligne.
    Sur le plan européen, la France continue de se rapprocher des 3 pays leaders en Europe : le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Suède. Elle s’affiche aujourd’hui en championne de la croissance dans le domaine du e-commerce. C’est en effet le pays européen où l’e-commerce s’est le plus développé en un an : + 32 % de croissance entre le 1er trimestre 2004 et le 1er trimestre 2005.
    Par ailleurs, la tendance à la démocratisation de l’achat sur Internet se confirme. Les femmes sont de plus en plus nombreuses à acheter en ligne : leur nombre a progressé de 38 % entre 2004 et 2005.

    Internet au centre des habitudes de consommation

    Parmi les produits les plus achetés sur Internet figurent : le voyage, les produits culturels, les produits techniques et l’habillement.
    Pour les univers « habillement », « produits culturels », « produits techniques » et « voyages-tourisme », près d’1 internaute sur 2 commande désormais à distance.
    Concernant le voyage et le tourisme, pour la première fois, la vente à distance arrive en tête des canaux de distribution. Ainsi le nombre d’internautes ayant commandé, réservé ou acheté leur voyage à distance dépasse le nombre de ceux qui se sont rendus en magasin.
    Pour autant, l’étude montre que les internautes apprécient le choix entre les différents canaux d’achat. Ainsi, plus de 8 internautes sur 10 déclarent avoir utilisé plus de deux canaux d’achat au cours des 6 derniers mois. A noter que les internautes qui utilisent les 3 canaux achètent 2,7 fois plus de produits que les internautes mono-canal.
    Cette complémentarité entre le catalogue, internet et le magasin, apparaît clairement dans les réponses : ainsi 4 internautes sur 10 (41,2 %) cherchent des informations sur Internet avant d’acheter en magasin et la même proportion (41,6 %) prépare ses achats sur catalogue avant de commander sur Internet.
    Néanmoins, le rôle d’internet dans les différentes étapes du processus d’achat varie parfois en fonction des produits. Ainsi, dans le cas des produits liés à l’habillement, internet est surtout un vecteur de commande alors que dans le cas des produits techniques, il joue un rôle prescripteur plus affirmé : recherche sur internet avant l’achat en magasin.
    Alors qu’on a parfois encore tendance à opposer la vente en magasin et la vente en ligne, les consommateurs eux préfèrent avoir le choix. Ainsi, plus d’un tiers des cyber-acheteurs déclare préférer acheter sur les sites qui ont un magasin physique. Mieux encore, près de 8 internautes sur 10 apprécient qu'un magasin dispose d'un site Internet.

    Les services mobiles en devenir …

    Alors que les Français se déclarent soucieux de préserver l’usage de leur téléphone portable, plus d’un cyber-acheteur sur quatre se déclare très intéressé pour confier son numéro de téléphone portable afin d’être informé sur l’évolution de sa commande.
    En revanche, l’intérêt pour les autres services mobiles est moins manifeste…

    L’explosion du commerce entre internautes

    Près de 4 internautes sur 10 (39,4%) déclarent utiliser des sites qui permettent de mettre en relation directement des acheteurs avec des vendeurs pour l’achat ou la vente de produits neufs ou d’occasion : Ebay, Price Minister, La Centrale, etc.
    Ce succès des sites de mise en relation entre internautes est confirmé par les chiffres d’audience qu’enregistrent ces sites. Ainsi, deux de ces principaux sites, Ebay et PriceMinister, font partie des 10 sites les plus visités (voir ci-dessous). Cela permet de rappeler que l’une des particularités du média internet est d’avoir démocratisé la communication de masse en permettant à chaque internaute d’entrer en contact avec d’autres.

    Les sites administratifs en tête dans la liste des « favoris », devant les sites de recherche d’emploi

    Parmi la liste des sites non-marchands, la palme revient incontestablement aux sites administratifs. Ainsi plus de 8 internautes sur 10 ont déclaré utiliser les sites administratifs. Des chiffres particulièrement élevés qui s’expliquent par le succès rencontré par le phénomène de la télé-déclaration de l’impôt sur le revenu. Le cyber-acheteur est ainsi devenu cyber-contribuable.
    Autre signe des temps, en deuxième place figurent les sites de recherche d’emploi. Près de la moitié des cyber acheteurs (47%) déclarent les utiliser.
    Viennent ensuite les forums de discussion (39%) et les chats (33%), devant les sites de téléchargement de musique payant ou non (31%). Puis viennent les sites de rencontre déjà visités par plus d’1 internaute sur 10.


    Méthodologie de l'étude : Etude exclusive Fevad-Médiamétrie //NetRatings réalisée en mars 2005 par internet sous la forme d'un questionnaire en ligne auprès de 1 617 internautes âgés de 15 ans et plus, représentatifs de la population des foyers internautes français. L'échantillon a été redressé pour être représentatif de la population des foyers internautes français en mars 2005.



    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    lundi 11 juillet 2005

    Buzz marketing

    Le buzz marketing beaucoup en parlent sans vraiment savoir ce que ce terme recouvre. Bouche à oreille ? E-influent ? Kesako ? Pour répondre à ces questions, il existe un portail du buzz marketing. Des études de cas, des explications de textes, des interviews, etc. Sur la forme, on peut hésiter sur la couleur du fond mais sur le fond, on peut dire qu'ils sont en forme. OK, j 'arrête...



    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    dimanche 10 juillet 2005

    Hal dans ses oeuvres

    Dans un billet précédent, je vous proposais une synthèse du livre "Economie de l'information: Guide stratégique de l'économie des réseaux". Depuis sa parution en 1998, les auteurs ont publié de nombreuses autres contributions.
    L'un des auteurs, Hal R Varian, a mis en ligne une bonne partie de ses publications sur son portail. Entre autres docs, vous trouverez un article paru dans le New York Times sur les facteurs clés de succès sur les sites de rencontres et un autre sur le pricing des produits immatériels numériques. Respect.


    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    samedi 9 juillet 2005

    Ne cliquez pas !


    Pour agir sur le comportement d'une personne, le meilleur moyen est de transformer son besoin en désir. Serez vous capable de résister à cette expérience interactive ?



    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    vendredi 8 juillet 2005

    Japon, existentialisme et pliage de Tshirts


    Apprenez à plier les Tshirts à la japonaise. Démo en vidéo.
    NB : ca marche aussi pour les "maillots marcels". Amusant, surprenant et efficace !


    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

    jeudi 7 juillet 2005

    JO 2012 : Paris n'a pas eu les JO mais aimera toujours le sport


    Les JO 2012 se dérouleront à Londres, l'annonce a été difficile à digérer pour beaucoup sur le moment. Et je me compte dans le lot sachant que, donnant des cours de marketing du sport à l'université, j'aurai bien apprécié pouvoir m'impliquer dans l'organisation de ces JO. Malgré cette déception, dès le lendemain de cette annonce, des affiches ont fleuries dans la capitale sur le thème "Paris aimera toujours le sport". Ma première réaction : excellent ! Cette campagne intelligente déjoue le piège du débat nombriliste et revanchard. Proposée par la Mairie de Paris et le club des Entreprises Paris 2012, cette campagne permet aux supporters de la candidature de Paris de ne pas finir sur une note défaitiste. Et la tragédie qui a touché Londres dans la même journée fait prendre conscience de l'importance toute relative de l'obtention de ces JO. D'un côté, les JO, symbole de fraternité entre les nations, de l'autre, des attentats. Que l'esprit des JO apporte de la lumière dans ce monde bien turbulent.
    "Paris aimera toujours le sport": tel est le message qui sera affiché à partir de jeudi 7 juillet et jusqu'au 12 juillet sur 2000 panneaux publicitaires dans les rues de la capitale

    Pour la petite histoire, sautant sur l'occasion (de communiquer), le producteur de bière Amsterdam en a profité pour faire une campagne presse autour de l'actualité parisienne "JOesque" en signant ses visuels par un "Nous aussi, nous sommes un peu amers".


    Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!
    Thme original par Stphane Sulikowski