[Marketingrama.com] Veille marketing, technologies, innovations et autres curiosités. Et vous, qu'en pensez-vous?

A propos de l'auteur

Emmanuel Fraysse
ef(at)marketingrama.com
Plus d'infos

Calendrier

« août 2005 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Abonnez-vous a ce blog par email

Email :
Inscription
Desinscription

Syndication

Add to netvibes
Google Reader or Homepage
del.icio.us Marketingrama.com

Add to My Yahoo!
Subscribe with Bloglines
Subscribe in NewsGator Online

myFeedster
Add to My AOL
Subscribe in Rojo
Add 'Blog de Marketingrama.com' to Newsburst from CNET News.com

Du bon


Coblogging
Recommand par des Influenceurs.


Loto mondial humanitaire
Recommand par des Influenceurs.







Chattez avec moi




lundi 29 août 2005

Compte à rebours enclenché...


3... 2... 1... 0 Déblogage immédiat.

Retour prévu le 12 septembre. A bientôt !


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

dimanche 28 août 2005

Envie de me contacter ?


Mes coordonnées

Emmanuel Fraysse
ef(at)marketingrama.com
Tel : 06 62 04 09 27


Qui suis-je ?

Tombé dans le web sans savoir que cette passion allait devenir mon métier, je suis responsable des chaines thématiques Finances et Automobile au sein du portail MSN France après avoir été responsable marketing de la société achatpublic.com, webmarketeur chez Lycos.fr, responsable marketing on-line chez eAuctionRoom et consultant indépendant en techno-marketing.



Mes devises

Focus on actions, not projects, and you'll get more done, with less stress. (Paul Allen)
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. (Michel Audiard)

Mes 4 tags

- veille_marketing
- innovation
- entrepreneur
- connecteur

Soyons connectés

LinkedIn
Ziki
Flickr

Mon blog

Blog de veille marketing

Mon site

Marketingrama.INFO, site collaboratif d'information marketing


Au plaisir de discuter avec vous ;)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 25 août 2005

Kasskooye.com Episode II : Il est dans la place !


Excellente nouvelle que le grand retour du site Kasskooye.com, "incubateur de OO" (info via Marketing-alternatif.com). Si vous étiez dans l'Internet au siècle dernier à l'époque du "Internet, c'est funky et ca va tout changer dans ta life", vous connaissez ce site qui ironisait sur les business plans approximatifs de certaines start-ups et les e-visionnaires en herbe. Kasskooye.com change de peau et reprend du service sous la forme d'un blog : Kassbloog.com.

Site de Kasskooye.com, l'original toujours aussi percutant

Kassbloog.com, le retour de Kasskooye.com


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 24 août 2005

Le placement de produit, suite


Jean-Marc Lehu, professeur de marketing à Paris I et à l'ESG est toujours là quand il s'agit de faire comprendre les tenants et les aboutissants du marketing intelligent. Preuve en est son intervention sur "Le placement de produits au cinéma : Hiérarchie des critères d'utilisation ou hiérarchie des étapes ? Une étude exploratoire qualitative auprès d'agents professionnels anglo-saxons" lors du 4ème Congrès Paris-Venise des Tendances Marketing (janvier 2005).

En me faisant part de sa propre passion, il a fortement contribué au développement de mon intérêt pour le marketing et je l'en remercie.
Jean-Marc, vous n'avez toujours pas de site web alors même que vous êtes un internaute averti depuis plus de 10 ans... Comment se fait-ce ?

Télécharger le document


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 23 août 2005

Le placement de produit ou "Comment faire de la pub dans les films ?"


Les annonceurs sonttoujours à la recherche de nouvelles façons de faire (re)connaitre leurs produits. Très répandue outre-atlantique, la technique du placement de produit au cinéma fait partie de leur nouvel arsenal pour toucher les consommateurs.

Un des derniers exemples constatés par votre serviteur : au moins 4 produits placés dans "The Island" (film bof, bof), à savoir des chaussures Puma, un jeu de combat live X Box, le moteur de recherche MSN Search, une voiture Cadillac. Il y en a surement d'autres qui m'ont échappé... Cette technique de placement de produit n'est pas récente. Déjà en 1964, James Bond roulait en Aston Martin dans "Gold Finger". En 1982, Coca Cola et Pizza Hut avaient été placées dans l'incontournable "E.T." par Steven Spielberg. La différence entre maintenant et les années 80 renvoit à la professionnalisation du placement de produit en tant que source validée de revenus pour financer les films. Exemples récents US : GAP et American Express dans "Minority Report", Fed Ex dans "Seul au monde", Nokia (puis Samsung) dans Matrix, etc. En France, les exemples sont plus rares mais se multiplient année après année. On peut citer les chaussures Puma dans "Yamakasi", Peugeot dans "Taxi".

Les plus pour l'annonceur : audience cinéma captive, périmètre de l'audience augmentée à chaque diffusion (cinéma + télé + DVD),
Les plus pour le producteur : source de financement, possibilité d'étendre le partenariat avec l'annonceur à des opérations promo-vente

Maintenant, comme toujours, une bonne stratégie de placement ne s'improvise pas. Si la publicité n'est pas discrète et bien sentie, elle peut tomber à plat. Les James Bond n'ont pas été épargnés par ces tests pubs grandeur nature. Ainsi, certains ont rebaptisé "Die another day" en "Buy another day" et là, forcément, personne n'y gagne.

Le placement de produit ne se cantonne plus au cinéma. En effet, après le cinéma, les séries TV, il concerne aussi l'industrie du jeu vidéo. Entre autres annonceurs, Reebok a signé un partenariat pour que ses produits figurent dans plusieurs jeux de sport proposés par Electronic Arts. Certains produits placés seront visibles en exclusivité dans ces jeux avant même leur commercialisation.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

lundi 22 août 2005

BA B.A pour décrocher les premiers clients lors du lancement d'un produit


Extrait de l'interview de Benjamin Levy, co-fondateur de l'entreprise Gymglish qui propose un produit de formation à l'anglais en "e-mail learning" (L'Entreprise, août 2005)
Qui ont été vos premiers clients ?
B.L. : En septembre 2004, nous avons sorti une version bêta de notre produit, toujours dans cette dynamique d’aller très vite sur le marché. Nous avons vendu sur papier un partenariat pilote à trois entreprises (Fortis Banque, le ministère des Finances, le groupe NSE) avec l’opportunité pour ces trois sociétés de tester Gymglish. Elles se sont engagées sur dix utilisateurs dans chaque société, pour une période de trois mois, au tiers du prix actuel [500 euros par an et par personne]. Tout s’est très bien déroulé, les trente « élèves » ont tous reconduit leur formation. Au total, Gymglish compte aujourd’hui près de 2 500 élèves.

Gymglish a fait preuve d'un louable pragmatisme en confrontant son produit à la réalité du marché. L'action terrain auprès des clients a été privilégiée à une étude de marché approfondie qui aurait été consommatrice d'argent et de temps. Et dans le lancement de produit informationnel, chaque heure compte...

Quelques règles d'or pour assurer le succès de la phase Béta, phase d'évolution fondamentale du produit :
- Choisir des leaders d'opinion de différents horizons
- Etablir un prix préférentiel en évitant le gratuit qui risque de dévaloriser la qualité perçue du produit
- Ecouter et prendre en compte les commentaires, suggestions, critiques des pilotes tout au long du test
- ne pas craindre de faire des erreurs en voulant être véloce, l'important est d'être agile dans leur correction ensuite. Ce n'est pas la critique qu'il faut craindre, c'est l'immobilisme.

L'offre commerciale permet d'appater le client, la qualité perçue du produit fait rester le client même si le prix compte toujours.

Longue vie à Gymglish !

Lire l'interview
Découvrir Gymglish


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

samedi 20 août 2005

Allo Club-Internet ?

Dur, dur de se différencier sur le marché des Fournisseurs d'Accès Internet. Club-Internet peine à s'imposer sur le marché français après avoir été pourtant un pionnier du secteur dès le milieu des années 90. Pour préparer la rentrée, Club-Internet met en avant l'accompagnement du client par :
- des offres commerciales à la rentrée avec notamment 30 minutes de hotline offertes à ses nouveaux abonnés
- une nouvelle identité visuelle : nouvelle signature "Vous êtes en bonne compagnie" + déclinaison des couleurs de la maison-mère T-Online

Au premier semestre 2005, la dernière campagne Club-Internet semble avoir quelque peu raté son objectif sachant qu'elle a pâti d'un téléscopage avec la campagne Cegetel largement similaire. Toutes deux se déroulaient dans le milieu de la F1. D'un côté, Club-Internet mettait en avant un pilote de F1 s'arrêtant au stand et, faute de staff, devant lui même changer ses pneus. Voix Off (en gros) : "A quoi sert la vitesse si l'on ne vous accompagne pas ?" De l'autre côté, Cegetel mettait en scène un Grand Prix de Formule 1 avec des mini-bolides poussifs. Voix off (en gros toujours) : "La vitesse vous manque ?" La campagne Cegetel a bien plus marqué les esprits que celle de Club-Internet. Elle était plus percutante et déjà installée dans l'esprit des consommateurs avec la campagne précédente autour du football (irrésistible "buuuuuuuut").

En savoir plus :
- Visionner les spots Club-Internet : Le Facteur, Ne quittez pas
- Toute l'info des fournisseurs d'accès sur LesProviders.com


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

vendredi 19 août 2005

L'audience web vue par la lorgnette de l'OJD

L'OJD publie mensuellement l'audience web de sites en certification. Ces statistiques de fréquentation font référence sachant que l'OJD est l’organisme reconnu pour la certification des chiffres de tirage, de diffusion et de distribution de la presse française mais aussi pour la fréquentation des sites Internet. Pourtant, la mesure d'audience sur Internet est bien loin d'être une science exacte.

Si l'on se réfère aux mesures d'audience prises en compte par l'OJD, les chiffres sont impressionnants. Quelques exemples pour le mois de Juin 2005 :
  • 01net.com : 5 142 899 visiteurs uniques, 15 660 494 visites
  • Groupe Express Expansion : 1 317 824 visiteurs uniques, 2 206 179 visites
  • Groupe Skyrock : 11 024 097 visiteurs uniques, 73 288 655 visites
La mesure d'audience sur Internet, c'est tout un programme. L'OJD s'attache aux mesures "site centric" à base d'image marquée intégrée sur l'ensemble des pages des sites audités. Cette image marquée fait office de mouchard et permet de tracker les visites, les visiteurs et leur comportement sur les sites.
En creusant un peu, ces statistiques sont à relativiser sachant que plusieurs mesures d'audience sont prises en compte par l'OJD et que des variations peuvent apparaitre selon les systèmes de mesure d'audience.

1. Systèmes pris en compte :
  • CybereStat (01net.com, Paruvendu.fr, Latribune.fr, Lesechos.fr, Nouvelobs.com, Talents.fr)
  • eStat (ActifPermis, Batiproduits.com, Cession-Commerce.com, Franchise-magazine.com, Groupe ICF, Intercessio.fr, Groupe Le Moniteur-Expert - Portail de la Construction, Groupe Moniteur, Groupe Skyrock, Lagazettedescommunes.com, Pagesjaunes.fr)
  • Le Weboscope (33docpro.com, Associationmodeemploi.fr, Batiactu.com, Batiweb.com, Carrieres-publiques.com, Egora.fr, Groupe Territoriale, Infosport.org, Investir.fr, Jim.fr, La-cuisine-collective.fr, Medexact.fr, Quotimed.com, Terrirorial.fr)
  • Xiti (Actu-environnement, Groupe Express Expansion, Groupe Liaisons - Moniteur des Pharmacies, Groupe Midi Libre, Lhotellerie.fr, Lemonde.fr, Monde-diplomatique, Télérama.fr, Terre-net.fr, Web-Agri.fr, Zdnet).

NB : d'autres outils de mesure d'audience existent tels que Wysistat.

2. Au-delà du comptage d'une même page avec plusieurs outils de mesure qui peut sensiblement différer, l'emplacement de l'image marquée compte aussi. Vous pouvez avoir plus de 15% de différence selon l'emplacement haut ou bas de l'image sur la page.

A mon sens, malgré quelques imperfections, la mesure d'audience à base d'image marquée est la plus simple d'utilisation / la plus pratique pour l'e-marketeur. La mesure d'audience a une valeur indicative mais comme tout le monde raisonne avec ce type d'indicateurs, cela est "relativement" pertinent. Le média Internet est récent, il faut lui laisser le temps de définir ses standards. De plus, les indicateurs "visiteurs uniques", "visites" ne sont que 2 indicateurs parmi d'autres. Bien d'autres indicateurs peuvent être plus pertinents pour vous : Nombre d'inscrits à votre newsletter sur une période, nbre de ventes réalisées, panier moyen de l'internaute acheteur, temps passé sur votre site par les internautes, fréquence de visites de votre site, etc.

Site de l'OJD


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 18 août 2005

Croquez la carte prépayée d'Apple


De passage au Japon pour le lancement de la boutique locale iTunes Music (billet précédent), Steve Jobs a présenté les "iTunes Music Cards", des cartes prépayées de 2500, 5000 et 10 000 yens, soit respectivement environ 18, 36 et 72 euros permettant d'acheter de la musique en-ligne (info via PCinpact)

En lancant une recherche pour avoir plus d'infos sur cette carte pré-payée, les résultats ont été surprenants : 6 pages de résultat en japonais, ce qui montre l'entrée fracassante d'Apple sur le marché japonais.
Pour ceux qui ne parlent pas japonais (bienvenue au club), cette carte est notamment disponible chez Amazon.com. Elle permet à l'internaute de :
- ne pas devoir dégainer sa carte bleue à chaque achat
- de maitriser / plafonner son budget
Et permet à l'opérateur :
- de s'assurer une trésorerie par anticipation des achats à venir
- d'assurer un lien entre ses boutiques physiques et sa boutique en-ligne en termes de points de vente

Au regard des achats faits par les Amazoniens (et -niennes) aux US, cette carte constitue le 27ème produit des Early Adopters dans la rubrique "Computers" qui comporte bien plus de produits Apple que de produits Sony. Et dire qu'il y a quelques années, Apple était en très, très petite forme.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 17 août 2005

Apple devant Sony au Japon


L'iPod explose au Japon. Un million de titres vendus sur iTunes Music Store en seulement 4 jours après son lancement début août. Il avait fallu une semaine à Apple pour vendre autant de titres aux USA. Celui qui en pâtit : Sony sachant qu'Apple "a vendu deux fois plus de titres en quatre jours que l'ensemble des plateformes musicales japonaises en un mois", comme le souligne sobrement le patron d'Apple, Steve Jobs. Selon ses stats, le marché du téléchargement payant japonais est dominé par le service «Mora» de Sony qui pèse entre 400.000 et 500.000 titres par mois. Ironie du sort, Sony avait décliné l'offre de partenariat d'Apple avant le lancement de la plate-forme américaine sur le sol nippon.

Niveau prix, Apple a du faire ces concessions auprès des labels locaux et a tarifé les titres téléchargeables entre 1,1 et 1,5 euros alors que le prix psychologique s'élève empiriquement à 99 cents. Apple a été contraint d'aligner sa politique de prix sur celle de Sony. A noter que le Japon est très consommateur de titres locaux et représente un des principaux marchés mondiaux pour l'industrie musicale.

L'iTunes Music Store constitue la vitrine technologique d'Apple et le téléchargement de musique son produit d'appel. En effet, au-delà de la vente de musique, Apple est concentré sur la vente d'iPod, qui a déjà été vendu à près de 22 millions d'exemplaires dans le monde depuis son lancement en octobre 2001.



Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 16 août 2005

Y a pléthore de lecteurs RSS


Toujours en train de tester de nouveaux cyber-trucs ? Une mission pour vous : choisir votre lecteur de fils RSS parmi les dizaines qu'il existe sur le marchés. Il y en a pour tous les goûts : des "en français", des "en anglais", des payants, des gratuits, des "web-based", des utilitaires, des beaux, des gros, des "open source", tout ca, tout ca. Pour les curieux qui ont du temps : liste des lecteurs sur Google

Mes préférés : lecteur RSS intégré du navigateur Firefox, Feedburner "made in Geste" comme indiqué dans un billet précédent et Bloglines pour la version "web-based" idéale pour les nomades.

Vous avez trouvé mieux ? Pensez à m'en faire part...


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

vendredi 12 août 2005

Guerre des standards et ouverture des codes sources pour devenir un standard


Pour devenir un logiciel standard, il peut être pertinent d'ouvrir "son code source afin de freiner la concurrence" comme le souligne le JDN Solution. Intéressante stratégie mais qui n'est pas sans risques. Pour cette raison, l'ouverture doit être autant que possible contrôlée et pertinente. VMware, filiale du spécialiste du stockage EMC dédiée aux solutions de virtualisation, a choisi d'ouvrir le code source de son logiciel ESX Server à ses partenaires après avoir signé un accord de licence. L'accord autorise la réutilisation du code source sous la forme de boite noire intégrée aux applications du partenaire sans frais supplémentaires. Principaux concurrents : la solution open source Xen appréciée par les majors de l'informatique comme AMD, Novell, Red Hat, HP et l'offre Virtual Server de Microsoft. En plus de cette ouverture du code source, VMware a rejoint les groupes de travail qui réfléchissent aujourd'hui aux différentes normes standards susceptibles de faciliter la généralisation de la virtualisation. Parmi les autres participants à ces groupes : AMD, Novell, Red Hat, HP, Dell, IBM... Ah, les joies de l'écosystème de l'industrie informatique, un jour partenaire, l'autre jour concurrent.



Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 10 août 2005

Le mail est mort, vive l'instant messaging


Les nouvelles technologies vont vite, très vite. L'apparition de nouvelles habitudes aussi ! L'email, dont on se demande comment on faisait avant, n'a plus autant les faveurs des jeunes aux US qui se tournent de plus en plus vers l'Instant Messaging d'après une étude du Pew Internet and American Life Project. Pour eux, l'email est adapté pour discuter avec les adultes mais pas pour discuter entre eux. Pour discuter entre eux, ils privilégient la messagerie instantanée même s'ils l'utilisent encore moins que l'email.
Pour télécharger l'étude qui s'attache notamment aux usages des technos de communication par les adolescents, c'est par ici

Devant le succès rencontré par l'IM, on comprend que Microsoft se soit intéressé très vite à la publicité sur son propre IM. Rien qu'en France, selon Nielsen//NetRatings, le MSN IM a été utilisé en décembre 2004 par 6,9 millions de personnes, soit plus des trois quarts des utilisateurs de services IM. Sur les 5 premiers mois de l'année 2005, le service de messagerie instantanée revendique une croissance de 83 % sur son nombre d'utilisateurs notamment grâce à l'intégration de l'application dans Windows XP. Côté revenus, l'essentiel du chiffre d'affaires actuel provient de la pub dont la progression est fulgurante : + 670% en 2004 et croissance prévue à 3 chiffres sur 2005 selon Microsoft. Un atout parmi d'autres pour les annonceurs : média "sticky" avec près de 4 heures / mois et / internaute sur MSN. La très forte croissance des revenus pubs expliquent les tensions entre Microsoft et les IM multi-plateformes tels que Jabber ou Trillian très utiles pour les utilisateurs inscrits sur plusieurs services IM mais qui squizzent les pubs diffusées sur le MSN IM. Au passage, je vous recommande Trillian si vous êtes un utilisateur acharné des IM.

Microsoft prépare le lancement de nouveaux services Premium prochainement. Il est d'ores et déjà possible d'envoyer des SMS payants à partir de Messenger aux contacts qui sont déconnectés. Des packs de smileys sont également disponibles à la vente. En attendant, la communauté MSN IM grandit, grandit comme le prouvent le succès du site http://ilovemessenger.msn.com/ et l'existence de la version web-based du Messenger : MSN Web Messenger.



Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 9 août 2005

Zizou voit la vie en Bleu... Et en Orange

A quand la reconnaissance du téléphone mobile en tant que "grand média d'informations"? On peut se poser la question sachant que Zizou a réservé la primeur de l'annonce de son retour en équipe de France à Orange, son sponsor depuis 2002.

Comme le soulignait le président de Vodaphone, le téléphone mobile peut compléter, voire se substituer à Internet. Internet a obtenu le statut de grand média depuis quelques années en dépassant le cinéma en termes d'investissements des annonceurs. Le téléphone mobile en est bien loin. Néanmoins, même si la France ne fait pas partie des pays les plus "mobile friendly", elle commence à découvrir les joies de la vidéo et du 3G sur mobile. Ainsi, Orange a obtenu l'exclusivité des déclarations de Zinédine Zidane. «En parallèle (à son site www.zidane.fr), il a donné son accord pour faire une petite interview à Orange», a déclaré Jean-Noël Tronc, Directeur de la Stratégie et de la Marque Orange. Cette interview tant attendue a été agrémentée d'un commentaire réalisé par un journaliste maison et d'une illustration vidéo du champion français. Les clients d'Orange et Orange World ont pu y accéder mercredi sur leur téléphone moyennant quelques euros.

Chronologie des évènements : mercredi dernier, l'annonce zidanienne a été diffusée simultanément sur le site www.zidane.fr et aux clients d'Orange abonnés au service d'informations par SMS ou MMS [kiosque vocal d'info sportive 32 82 (0,34 EUR/min. + coût d'une communication nationale)]. 30 minutes après, l'enregistrement sonore était disponible sur Orange et la vidéo a été accessible vers 18h45 sur le portail mobile Orange World (vidéo, photos et texte) et www.orange.fr. Sachant qu'Orange détient 50% de PDM (21,4 millions d'abonnés) et que le foot constitue le 1er sport en France avec plus de 2 millions de licenciés, l'opération de communication a été rondement menée. Pour revoir la vidéo, rendez-vous dans la colonne de droite sur la page d'accueil du site Zidane.fr, site dont le contrat d'exploitation a été signé en juin avec Orange.

Zidane a renouvelé en mars son contrat d'image avec Orange pour 3 ans. Zizou, "dieu vivant" en France, devrait aussi être la tête d'affiche en Espagne pour l'arrivée prochaine de la marque Orange en Espagne, suite au rachat par le groupe du troisième opérateur mobile espagnol Amena. Olé.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

lundi 8 août 2005

Offre Amazon Prime aux Etats-Unis


Amazon.com, site emblématique du e-commerce, a lancé le programme Amazon Prime, nouvelle offre de fidélisation au premier trimestre 2005. Cette offre présente des caractéristiques inédites pour un site de vente en-ligne.

Principe de l'Amazon Prime : les abonnés à ce programme bénéficient de la livraison gratuite en moins de 48 heures sans montant d'achat minimum moyennant un forfait annuel de 79$. La livraison concerne tous les types de produits (livres, CD, DVD, autres produits).

Un avantage parmi d'autres : répondre au "je veux ma commande tout de suite", ce qui vise à permettre la multiplication des achats impulsifs et donc la diversité des produits achetés des livres aux produits multimédia en passant par les produits de beauté.


"All you can eat" shipping express, la promesse est clair...

En lancant cette offre, Amazon prend forcément un risque mais cela ne sera pas le premier. Jeff Bezos en est conscient en disant :"If only people who buy a thousand things a year sign up, then we're in trouble." Malgré son leadership, Amazon garde un esprit de challenger et "change les règles" face à la concurrence qui pousse. A suivre...


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 4 août 2005

Le low cost dans la téléphonie mobile


Le cassage de prix touche aussi la téléphonie mobile. En Allemagne, un opérateur alternatif a adopté une stratégie de pénétration du marché en proposant des tarifs très bas (- 30% à -50%). Ses marges sont réduits mais l'effet est garanti.

L'Allemagne aime les casseurs de prix. Dans la patrie du hard discount, l'opérateur Simyo, filiale d'E-Plus a convaincu 100 000 adeptes en 2 mois selon les sources rapportées par l'AFP. La commercialisation a débuté en mai via Internet exclusivement : carte SIM à 20 Euros. Un triple intérêt à ce choix de canal de distribution : une communication à moindres coûts, pas de frais de distribution via des points agréés qui prendraient leur commission au passage et un accès direct au coeur de cible : les jeunes mobinautes accrocs du portable. Coût à la minute vers les réseaux fixes et mobiles : 19 centimes sans abonnement, ni engagement contre 20 à 37,5 centimes la minute pour T Mobile (Deutsche Telecom) qui a décidé d'emboiter le pas avec une offre concurrente. Vodaphone se refuse pour le moment à baisser ses prix mais il va lui falloir résister. A quand le casseur de prix en France ?


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 3 août 2005

Téléphonie mobile : et de 2 milliards d'utilisateurs en 2006


Arun Sarin, patron de Vodaphone, géant britannique de la téléphonie mobile, estime que le cap des 2 milliards de téléphones mobiles sera atteint en 2006.

Dans son interview donnée au journal allemand "Welt am Sonntag", 2 éléments ont attiré mon attention :

"Non seulement la moitié de la population mondiale va utiliser la téléphonie mobile, mais va aussi se servir de son portable pour des choses que l'on fait aujourd'hui avec l'ordinateur."
Actuellement, par exemple, les mobinautes ont plus de facilité à payer les contenus mobiles que les contenus Internet même si les contenus Internet sont plus denses et complets. Du côté des opérateurs, la facturation est plus facile et plus "indolore" en tout cas au moment de l'achat.
Selon une étude 2005 menée par le Crédoc pour le compte de l'ART, Les services accessibles par un téléphone mobile se multiplient et se diffusent rapidement :
- 58% des possesseurs de téléphones portables envoient régulièrement des SMS,
- 29% téléchargent des sonneries, des logos ou des jeux,
- 18% interrogent des services vocaux afin d'obtenir des informations comme la météo, les résultats sportifs, les horaires de train…,
- 13% envoient des SMS+, pour voter lors d'une émission télévisée par exemple,
- 11% envoient des MMS (des images, ou de la musique),
- 8% surfent sur Internet à partir de leur mobile.
Sachant que taux de pénétration avoisine les 75% en France, imaginez les potentialités...

La téléphonie mobile remplacera à terme la téléphonie fixe "pas dans les cinq prochaines années mais pourquoi devrait-il encore y avoir un réseau de téléphonie fixe dans dix ans ?"
L'effet de substitution entre téléphonie filaire et téléphonie mobile s'accroit depuis quelques années. Selon cette même étude du Crédoc, le nombre d’abonnés au téléphone fixe est en constante diminution, notamment chez les jeunes et les personnes de condition modeste. En juin 2004, 15% des personnes interrogées déclarent ne pas avoir d'abonnement au réseau fixe à leur domicile. Elles n'étaient que 10% en 2000. C'est France Telecom avec son réseau fixe qui va être content. Et Skype dans tout ca ?


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 2 août 2005

La BoontyBox

Bounty à décidemment toujours plusieurs clics d’avance. Le billet sur leur méthode « try before you buy » m’a permis de découvrir leur BountyBox, logiciel facilitateur en termes de gestion et d’informations sur les produits présents et futurs co-brandé aux couleurs du portail partenaire.


La BoontyBox cobrandée avec logo Club-Internet cliquable

Fonctionnalités :
- Centralisation et classement des jeux téléchargés via Boonty
- Gestionnaire de téléchargement intégré
- Messagerie afin de gérer les flux d’informations sur les jeux téléchargés ainsi que sur les nouveaux jeux / promotions à venir

Notez le visuel « No spyware, adware » sur la page de téléchargement Club-Internet qui indique qu’aucun logiciel parasite n’est installé en même temps que la BountyBox. Ce visuel assimilable à un trust-builder présente un double avantage :
- Côté internaute / mobinaute, ce visuel atteste que Boonty a une vision à contrario des logiciels tels que Kazaa et autres logiciels peer-to-peer qui s’installent nativement et automatiquement avec des spywares / adwares plus ou moins énervants. Les jeux vidéos, tous les jeux vidéos, rien que les jeux vidéos
- Côté éditeurs de logiciels travaillant avec Boonty, ce visuel témoigne de l’esprit de la société qui positionne la BoontyBox comme un logiciel créateur de lien de confiance avec les internautes / mobinautes et non la BoontyBox comme un moyen d’intrusion publicitaire dans leur vie numérique.

Très fort tout ça. En voyant leurs best practices, on comprend vite pourquoi et comment les frères Nouzareth (salut Romain !), serial entrepreneurs fondateurs de Boonty en 2001, viennent de boucler un nouveau tour de table de 10M€.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!
Thme original par Stphane Sulikowski