[Marketingrama.com] Veille marketing, technologies, innovations et autres curiosités. Et vous, qu'en pensez-vous?

A propos de l'auteur

Emmanuel Fraysse
ef(at)marketingrama.com
Plus d'infos

Calendrier

« mai 2006 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Abonnez-vous a ce blog par email

Email :
Inscription
Desinscription

Syndication

Add to netvibes
Google Reader or Homepage
del.icio.us Marketingrama.com

Add to My Yahoo!
Subscribe with Bloglines
Subscribe in NewsGator Online

myFeedster
Add to My AOL
Subscribe in Rojo
Add 'Blog de Marketingrama.com' to Newsburst from CNET News.com

Du bon


Coblogging
Recommand par des Influenceurs.


Loto mondial humanitaire
Recommand par des Influenceurs.







Chattez avec moi




mercredi 31 mai 2006

Bons plans pour monétiser son blog (billet 1 / 5)


Créer du traffic sur un blog, c'est bien mais comment le monétiser ? Forcément, la question titille bon nombre de bloggueurs. Les moyens sont nombreux, les success stories assez rares. Afin de vous livrer quelques pistes de monétisation de traffic, les 4 prochains billets traiteront de ce sujet. Je vous préviens, j'écris sans filet, les prochains billets demeurent aussi une surprise pour moi ! ;o)

Cette suite de billets sur la "monétisation de blog" est revenue en haut de la pile de mes billets "to do" en lisant le riche blog d'influence, l'agence des blogs et des sites influents. Cette agence y présente ses leviers de monétisation de contenu bloguèsque : publicité, relations, évènements, performance. Ces leviers de monétisation sont étayés par des cas d'école pour illustrer les propos. Ca change du rituel Google AdSense.

L'approche d'Influence est tout à fait enrichissante. Je vous recommande la lecture de leur blog et notamment le billet concernant le chat de Sandra Albertolli (Directrice associée, Heaven, pôle Influence) pour le JDNet.

A suivre demain, la partie 2 sur 5 du dossier "Bons plans pour monétiser son blog"

Billets connexes :
Bons plans pour monétiser son blog (billet 1 / 5)
Bons plans pour monétiser son blog : les régies publicitaires (billet 2 / 5)
Bons plans pour monétiser son blog : l'e-commerce (billet 3 / 5)
Bons plans pour monétiser son blog : professionnel & bloggueur (billet 4 / 5)
Bons plans pour monétiser son blog : en conclusion (billet 5 / 5)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 30 mai 2006

10 personnalités pour définir les contours d'Internet dans 10 ans


Pour poursuivre dans la droite ligne prospective web d'hier, signalons que Club Sénat organise le 8 juin prochain un évènement autour de l'Internet d'aujourd'hui, d'hier (10 ans écoulés) et de demain (10 ans à venir).

Le 8 juin prochain, Club Sénat réunit 10 des plus grands experts français de l'internet pour apporter des réponses concrètes à ces questions :
- 6 chefs d'entreprise qui ont "fait" l'internet Français : Anne-Sophie Pastel, PDG d'AuFéminin, Antoine Duarte, DG de Yahoo! France, Olivier Marcheteau, DG de MSN, Loïc Le Meur, DG de SixApart Europe, Tristan Nitot, Président de Mozilla Europe, Jean-Marc Steffann, Directeur de la division "haut débit et Internet" de France Télécom.
- 2 Représentants du monde académique et de la recherche : Joël de Rosnay, que l'on ne présente plus et François-Xavier Hussherr que l'on présente encore (un peu) : Directeur des activités internet de Médiamétrie et chercheur réputé de l'internet français.
- 2 représentants du monde politique : Laurent Sorbier, Conseiller technique chargé de la société de l'information au Cabinet du Premier ministre (2002-2005), et un représentant du Sénat

En 100 minutes (10 minutes chacun), ces 10 experts nous apporterons leur éclairage sur ce qu'internet a changé lors de ces 10 dernières années. Ils nous diront aussi ce qu'ils en attendent pour les 10 prochaines années.


A noter que les 10 questions jugées les plus pertinentes permettront à leurs rédacteurs d'être invités au Sénat pour poser leurs questions en direct. Alors, qui se dévoue pour une question intelligente ?


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

lundi 29 mai 2006

Le web 2.0 devient une marque, le web 3.0 n'est pas qu'un poisson d'avril


Initiateur du "web 2.0", Tim O'Reilly semble avoir décidé de tirer un maximum de valeur de ce concept en déposant la marque "web 2.0 *event*" (event = conference, séminaire, ...). Un maximum de valeur quitte à déclencher l'ire de ses plus fervents supporters. "Les web 2.0 conferences/ séminaires/ pique-niques" à peine naissants çà et là dans le monde n'ont qu'à bien se tenir. Les organisateurs de la "Web 2.0 Conference" de Cork, évènement à but non lucratif, en ont fait les frais : Les avocats de Tim O'Reilly ont sauté sur le dos des méchants organisateurs qui utilisent sa marque. Ouhhh, c'est pas très communautaire çà. Les critiques acerbes fusent. Surtout en mode web 2.0 fondé sur le principe du "power to the users", "on lèche, on lâche, on lynche" (spécial dédicace aux amateurs du groupe Trust). Ca sent la boulette 1.0 ou 2.0. La leçon : faut savoir s'arréter à temps avant de ripper pour conserver sa mise... Comment Tim O'Reilly va-t-il s'en sortir ? Dans la dignité ? Pas sûr. On en parle ici, ici et .

Après le web 2.0, passons au web 3.0. Malgré les rumeurs autour de l'application Lozzt (;o), le web 3.0 n'existe pas encore. Pourtant, il fait déjà l'objet de sérieuses spéculations. Un des inventeurs du World Wide Web, Tim Berners-Lee voit un web 3.0 sémantique à horizon de 5 à 10 ans :

I think maybe when you've got an overlay of scalable vector graphics - everything rippling and folding and looking misty - on Web 2.0 and access to a semantic Web integrated across a huge space of data, you'll have access to an unbelievable data resource.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 23 mai 2006

Avant quelques jours de vacances


Je vais me ressourcer quelques jours en vacances sur la terre de mes origines. Où çà ? Petite énigme pour trouver le lieu : "Champollion est né en mon sein et un Chateau porte mon nom. Je suis, je suis..." tic tac tic tac [réponse plus bas]


















Réponse : FIGEAC (Lot)

Rue Delzhens

Faites - moi signe si vous êtes dans le coin ce week-end

Retour bloguèsque prévu lundi 29 mai !


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

lundi 22 mai 2006

Et un nouveau concept : le VlogCrossing !


Après le BlogCrossing et son Aziz BlogCrossingDay, v'là le VlogCrossing, petit clin d'oeil à Philippe Martin qui vient de rédiger un billet sur "BlogCrossingDay, NonBloggersDay et CoBlogging". Kesako le VlogCrossing ? Le fait d'offrir une tribune à un vloggueur sur son blog. Et quand cette vidéo dresse le portrait d'un bloggueur, c'est encore mieux ! Bon, OK, faut affiner le concept, mais soyez indulgent, il n'a que 35 minutes. ;o)

Ci-dessous, la troisième édition des portraits de bloggueurs réalisés par Philippe Martin. Invité du jour : Eric Baillargeon que je croise régulièrement sur des listes de discussion SEM. Eric est un bloggueur multilingue actif sur le Net depuis 10 ans(Intercommunication, blog référencé dans l'annuaire Marketingrama).



C'est toujours agréable d'écouter ceux que l'on lit régulièrement.

Pour en revenir à l'initiative de coblogging, le visuel vient d'être mis en ligne sur Influenceurs.net :
Coblogging
Recommandé par des Influenceurs.


Au plaisir de coblogguer avec vous !


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

dimanche 21 mai 2006

Metrics 2.0 : Xiti passe la 7ème


Le 17 mai dernier, Xiti a passé la 7ème en lancant sa nouvelle version. On sent que l'arrivée de Google a conduit les acteurs de la mesure d'audience à ne plus se satisfaire d'applications "old school". Cette version 7 a été développée en .Net avec la technologie AJAX et ca se voit !

Xiti a fait évolué ses applications sur tous les plans : interface visuelle, barre de navigation non plus dans le header mais dans la colonne gauche, moultes nouvelles fonctionnalités. Parmi les nouvelles fonctionnalités de la V7 Expert figurent le tracking du RSS (visites depuis les fils RSS, mesure de chargement des flux, ...), la géolocalisation régionale, l'accessibilité des analyses via téléphone mobile, l'enrichissement du marquage, le suivi affiné des moteurs de recherche.

Quand la V7 rencontre la V2.0
Gros changements pour Xiti

Bizarrement, la V7 (release candidate) a été mise en ligne un jour avant que le mail d'annonce de son lancement soit envoyé aux utilisateurs. Xiti a quand même fait preuve de prudence sachant que, parallèlement à la V7, les utilisateurs ont aussi accès à la version précédente. Forcément, faut pas les perdre sachant que la V7 constitue une version majeure.

Sur les précédentes versions, Xiti avait opté pour une communication teasing genre "plus de 7 jours avant la nouvelle version". Cette fois-ci, ils mettent en ligne et en informent les utilisateurs (brièvement) après. Certes, il n'y a qu'un jour de décalage mais cela a quand même été une surprise. Est-ce cela le passage de leur communication du mode 1.0 (push mail sur les nouveautés d'un produit puis lancement de ce produit) au mode 2.0 (lancement officieux du produit puis push mail officiel des nouveautés) ? On peut penser que Xiti passe d'une communication ponctuelle incluant l'emailing à une communication conversationnelle incluant le RSS : Le flux RSS proposé aux utilisateurs leur permettra d'être informés en temps réel des prochaines évolutions de la V7 mais aussi de recevoir les réponses à leurs questions posées depuis la zone "contact".

Billets connexes :
Mesure d'audience site-centric de tous les côtés : vous êtes cernés
La mesure d'audience "truc-centric"
Exclu : Le nouveau Wysistat va arriver
L'audience web vue par la lorgnette de l'OJD
Outils de mesure d'audience web


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 18 mai 2006

Communiquer, c'est impliquer mais aussi communiquer après


La communication autour d'une opération promotionnelle ne peut se cantonner uniquement à une communication en amont de cette opération. La communication sera d'autant plus impactante que les messages évolueront au cours des différentes étapes de la campagne : avant, pendant et surtout après. Illustration avec une opération de buzz rondement menée du début à la fin.

Souvenez - vous, je vous ai parlé de l'opération de buzz autour du film "Enfermés dehors". Le buzz visait à inciter les internautes à jouer à un jeu sur le site officiel du film. Plus les internautes jouaient, plus le nombre de denrées alimentaires récoltées pour une association caritative était élevé. L'opération est terminée depuis peu et les organisateurs communiquent aussi sur son succès : 1,6 tonne de produits alimentaires récoltés qui seront distribués par l'Armée du Salut dans 6 centres d'accueil en France.

Dupontel ! Dupontel !

Cette post-communication de remerciement boucle la boucle. Par le mail intitulé "Un grand merci d'avoir participé au jeu Enfermés Dehors", l'internaute joueur est informé des résultats concrets. C'est simple et l'internaute se sent valorisé par le fait d'avoir participé à cette opération (qui ne lui a rien couté d'ailleurs).

Au fait, le film "enfermés dehors" est très bien. Ca sent un peu le bricolage mais la dimension cartoonesque, le jeu des acteurs au service de l'intelligence des propos rendent ce film vif et attachant. Un OFNI (Objet Filmé Non Identifié) dont Dupontel a le secret.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 17 mai 2006

Online, aujourd'hui et demain


Aujourd'hui et demain se tient le salon Online 2006 au CNIT de la Défense. Je ne sais pas encore si je vais trouver le temps d'y aller mais vous me raconterez. ;o)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 16 mai 2006

Les usages gagnants du web 2.0 en coblogging avec Arnaud Dumourier (2/2)


Le web 2.0 fait parler de lui mais dans les faits, quels sont les sites réellement utilisés ? Pour quels usages ? Arnaud Dumourier, webmaster du site Juridiconline.com cobloggue avec moi sur le sujet (plus d'infos sur le coblogging). Charité bien ordonnée commencant par soi-même, le présent billet a été réalisé en mode 2.0 via Writely, une application de Word en ligne extrèmement bien foutue ! Le billet cobloggué a été scindé en deux : hier, partie I du billet sur le thème "3 usages gagnants des sites 2.0" et aujourd'hui, partie II sur le thème "3 usages gagnants du RSS".

Quels sont les 3 usages gagnants du RSS pour toi ?

ADU : Suivre l'actualité, Diffuser de l'actualité, Importer / Exporter des fichiers OPML

1. Suivre l'actualité
Le RSS est pour moi un moyen de suivre l'actualité juridique de plus d'une centaine de sites. Celà fait 3 ans que j'utilise cette technologie. Je suis passé par plusieurs agrégateurs de flux RSS en local (Sharpreader, Wticker ou encore AlertInfo) mais, depuis peu, j'utilise des agrégateurs en ligne suite à divers changements d'ordinateurs et celà me satisfait. J'ai commencé par Google Reader mais il me parait un peu basique alors je suis passé à Bloglines, solution tout à fait adaptée. Je me suis créé un certain nombre de dossiers thématiques selon les différentes branches du droit dans lesquels j'ai placés les sites ou blogs juridiques que j'ai sélectionnés. Cela m'évite de surfer sur les sites ou blogs pour aller chercher l'information
Pour moi qui fait de la veille au quotidien, c'est un gain de temps considérable ! Fini l'abonnement aux 150 newsletters : je lis directement les actualités de mes sites préférés dans mon lecteur de flux RSS. Cela me permet aussi de sélectionner les articles qui m'intéressent le plus soit dans le cadre de ma pratique professionnelle soit dans le cadre de mes différents sites internet.

2. Diffuser de l'actualité
Le RSS c'est aussi la possibilité pour tout créateur de site internet de diffuser les actualités de son site.
C'est ainsi que sur Juridiconline.com, mon site de veille et de diffusion du droit, j'ai créé un certaine nombre de fils RSS thématiques permettant aux visiteurs de mon site de syndiquer tout ou partie de mon site. Par ailleurs, Juridiconline.com comporte, depuis 2003, un agrégateur de fils RSS juridiques permettant de diffuser les actualités de plus de 90 sites ou blogs juridiques.

3. Importer / Exporter des fichiers OPML
Il est possible de partager ses fils RSS en générant un fichier OPML depuis son lecteur de fils RSS.
C'est ainsi que je propose en partage plus de 150 fils RSS juridiques dont près d'une centaine de blogs juridiques indexés dans le Répertoire des blogs juridiques

EFR : Podcaster, être alerté des nouveaux appels d'offres publiés, suivre l'état d'avancement d'un projet via Basecamp


1. Podcaster
Vive le RSS 2 qui permet de consulter et de créer simplement des documents audio. Même moi je suis arrivé à en créer avec le logiciel Audacity. En termes d'illustration de cet usage, 2 sites me viennent en tête : Podemus.com et La voix du savoir.

2. Etre alerté des nouveaux appels d'offres publiés
Plutôt que d'être alerté par mail des derniers appels d'offres parus, je me suis abonné aux flux RSS des collectivités qui en ont compris l'intérêt comme les InfoRoutes de l'Ardèche. Grâce au RSS, l'information m'est transmise en temps réel à coup sûr. Cela permet d'éviter les problèmes de filtres anti-spam et donc des mails qui n'arrivent jamais. Vous voyez ce que je veux dire... Il est toujours désagréable de retrouver avec plusieurs jours de décalage des mails importants dans le dossier "spam" de sa boite mail !

3. Suivre l'état d'avancement d'un projet via Basecamp
Dans le cadre du suivi d'un projet, cela permet notamment de suivre, en toute simplicité, les modifications de statut des différentes tâches (nouvelles tâches, tâches en-cours, tâches achevées) et les évolutions des documents partagés. Perso, j'utilise Netvibes pour centraliser tous ces flux RSS.

A noter qu'Aref Djey vient de publier un document recensant 100 idées pour utiliser le RSS.

Et vous, quels sont vos sites favoris 2.0 ? Pour quels usages gagnants ?


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

lundi 15 mai 2006

Les usages gagnants du web 2.0 en coblogging avec Arnaud Dumourier (1/2)


Le web 2.0 fait parler de lui mais dans les faits, quels sont les sites réellement utilisés ? Pour quels usages ? Arnaud Dumourier (ADU), webmaster du site Juridiconline.com cobloggue avec moi sur le sujet (plus d'infos sur le coblogging). Charité bien ordonnée commencant par soi-même, le présent billet a été réalisé en mode 2.0 via Writely, une application de Word en ligne extrèmement bien foutue ! Le billet cobloggué a été scindé en deux : aujourd'hui, partie I du billet sur le thème "3 usages gagnants des sites 2.0" et demain, partie II sur le thème "3 usages gagnants du RSS".

Quels sont les 3 services 2.0 que tu utilises ? Pour quels usages ?

ADU : Del.icio.us, NetVibes, Writely

1. Del.icio.us :
C'est un outil de bookmark social très intéressant. Il me permet de sélectionner les informations que je trouve ici ou là sur la toile. Pour l'instant mon bookmark n'est pas très fourni mais sans nulle doute qu'il va se remplir très vite. Je pense prochainement intégrer les tags sur mon blog, Docenvrac, créé sous Dotclear.

2. Netvibes :
Il s'agit d'un portail qui permet de personnaliser sa page. On peut composer sa page en choisissant parmi différents modules (météo, listes de tâches, webnote, flux RSS...). Je m'en sers surtout pour m'amuser. Je me suis créé une page de fils RSS et peux aussi y consulter mon GMail.
J'aime bien le fait que l'on puisse désormais créer d'autres onglets, çà m'offre de nouvelles possibilités notamment pour créer des pages thématiques de flux RSS par exemple. Netvibes est très réussi. C'est sobre et efficace !

3. Writely
Voilà un outil collaboratif idéal pour partager des documents. Cela nous a permis notamment de co-rédiger ce billet.
Je l'utilise pour travailler sur différents projets. On peut ainsi suivre les modifications des uns et des autres aisément, ajouter ses commentaires et on peut faire les modifications en direct à plusieurs sur le même document ! La prise en main est rapide et le travail sur un document commun est rendu plus facile. Pour moi, c'est un gain de temps considérable.

EFR : DailyMotion, Basecamp, Ziki

1. DailyMotion
Pendant que YouTube cartonne aux Etats-Unis, DailyMotion fait des prouesses en France.
Fonctionnalités principales : partage de vidéos et création de communautés thématiques. J'apprécie notamment la simplicité d'intégration des vidéos sur un blog (exemple sur le présent blog) et la navigation par tag.

2. Basecamp
Basecamp est une des applications de la société 37signals.com, société 2.0 exceptionnelle sur le plan de la vision stratégique et de sa mise en application. En termes de fonctionnalités, cette application intègre to-do lists, partage de fichiers, agenda, espace de discussion et traitement de texte simplifié. Leur souci du détail me fascine.
- Forces : intuitivité, simplicité d'utilisation, qualité de service, RSS sur l'ensemble des items
- Faiblesses : pas d'outils de bureautique ASP comme writely mais on peut considérer que ces outils sont hors-périmètre d'une pure application de gestion de projet

3. Ziki
J'y ai consacré un billet il y a peu. Je ne vais pas vous en imposer un autre, donc le billet en question est par ici . ;o)

Demain, billet sur le thème "3 usages gagnants du RSS"


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

dimanche 14 mai 2006

Commerce équitable : Les grands groupes arrivent (4/4)


Semaine spécial commerce équitable. Aujourd'hui, 4ème et dernier épisode de notre périple au pays du commerce équitable : les grands groupes internationaux et le commerce équitable.

Et les multinationales dans tout cela ? Leur attitude est en pleine mutation actuellement. Attardons nous sur le marché du café qui constitue le marché test du commerce équitable sachant que 3 à 4% des ventes de café en France sont équitables.

Les géants de l'agro-alimentaire regardaient d'un oeil sceptique, voire arrogant les acteurs du commerce équitable qui s'inscrivaient dans une démarche de développement durable. Il semblerait que Peter Brabeck-Letmathe, directeur général de Nestlé, ait déclaré lors de l’Open Forum de Davos de 2003 : "Le développement durable est facile à définir : si votre arrière-grand-père, votre grand-père et vos enfants restent des consommateurs fidèles de Nestlé, alors nous avons travaillé de façon durable. Et ceci est le cas de plus de cinq milliards de personnes dans le monde."

La caution "commerce équitable" fait vendre et les multinationales commencent à comprendre que le consommateur moyen s'y intéresse de plus en plus. Le commerce équitable n'est plus un concept vaseux pour les écolos altermondialistes. Sur le plan des actions en faveur du commerce équitable, les multinationales en prennent acte avec plus ou moins de sens : certaines vendent du "commerce équitable allégé", d'autres jouent complètement le jeu. D'un côté, Kraft Foods se tourne vers un dérivé de commerce équitable. En septembre 2005, en France, Kraft Foods a lancé une gamme de café Jacques Vabre estampillé "café responsable" avec signature "un café pour agir". Dans cette quête de respectabilité, le logo de l'ONG américaine "Rain Forest" faisait partie de l'arsenal marketing. Pourtant, si cette ONG, partenaire de Kraft, oeuvre effectivement en faveur de l'environnement, elle ne joue aucun rôle dans le commerce équitable dont les standards établis par Max Havelaar font référence. En effet, Kraft Foods ne garantit nullement un prix d'achat mini aux petits producteurs. Ce café est "responsable" mais surement pas "équitable". De l'autre côté de la Manche, en Angleterre, au même moment (!), Nestlé a lancé son premier café soluble équitable "Partner's Blend". La certification de son équitabilité a été apportée par FLO (Fair Trade Foundation), organisation internationalement reconnue pour son sérieux.

Même si certains géants de l'agro-alimentaire emprutent des chemins de travers, je doute qu'ils puissent échapper longtemps à l'attrait du commerce équitable. Ils se tourneront logiquement vers les pionniers du commerce équitable pour rentrer sur ce marché. Dès lors, il y aura 2 types de réactions : certains pionniers seront intégrés par ces multinationales, trop contents de pouvoir soit montrer la voie, soit faire une plus-value financière non négligeable et les pionniers qui continueront de faire cavaliers seuls pour défendre leurs valeurs en toute indépendance. Faites vos jeux : qui sera fidèle aux valeurs du commerce équitable ?

Billets connexes :
Commerce équitable : une quinzaine qui fait du bien (1/4)
Commerce équitable : la vision Ethiquable (2/4)
Commerce équitable : la vision Veja (3/4)
Commerce équitable : Les grands groupes arrivent (4/4)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

samedi 13 mai 2006

Commerce équitable : la vision Veja (3/4)


Semaine spécial commerce équitable. Aujourd'hui, 3ème épisode de notre périple au pays du commerce équitable : les baskets équitables avec la marque Veja.

Le commerce équitable ne concerne pas que les produits alimentaires. Il concerne aussi les produits non alimentaires (vètements, produits artisanaux, ...) même s'ils sont encore minoritaires en proportion des ventes totales. Parmi les marques qui montent, Veja commercialise des baskets équitables tout à fait attractives.

Veja, qui signifie "regarde autour de toi" en Brésilien, propose depuis 2005 des chaussures en coton biologique. Quand on sait que 6 chaussures de sport vendues sur 10 ne verront jamais un stade, on comprend l'attractivité du marché des chaussures dites "mode". La mode étant au vintage, Veja a choisi de s'inspirer d'un modèle brésilien des années 70 pour sa première ligne de chaussures "Veja Volley". L'accent est mis sur le design. Suite au succès de cette 1ère ligne de baskets, 2 autres collections ont été commercialisées :
- Veja Bota : baskets montantes en édition limitée à 2000 paires en France
- Veja Bêbê : baskets pour les bébés de 0 à 18 mois lancées en décembre 2005
Les produits ne sont pas encore parfaits (semelle en caoutchouc naturel s'usant plutôt rapidement, cuir pas encore équitable car source difficile à trouver) mais de gros efforts vont porter leurs fruits rapidement. Quant à la basket équitable "technique" et non "mode", ce n'est pas pour demain. Chaque chose en son temps.

La rareté des produits Veja est dûe à une double réalité, en amont et en aval. D'une part, en amont, les petits producteurs ne peuvent pas encore produire en masse. D'autre part, en aval, Veja est encore en rodage sur tous les plans donc le circuit de distribution est très sélectif : une dizaine de points de vente à Paris, une vingtaine en province et une trentaine à l'étranger.

Ce qui me plait dans cette marque :
- le travail en amont sur les coûts avec les producteurs pour définir le bon niveau de rémunération des petits producteurs
- le design vintage équitable
- la communication type guerilla marketing fondée sur l'idée qu'"acheter équitable, c'est faire un acte de désobéissance commerciale" (Sébastien, co-fondateur de Veja). Lancée au Palais de Tokyo le 16 février 2005, la marque dispose de ressources limitées et doit donc faire preuve d'une grande créativité à moindres coûts pour se faire remarquer : relations presse, buzz, ... A titre d'exemple, il y a une bannière sur Influenceurs.net qui décroche la 4ème place des bannières les plus cliquées avec plus de 3000 clics.

Veja Tennis Rouge
Recommandé par des Influenceurs.


Souhaitons bonne chance à cette marque qui monte, qui monte !

Billets connexes :
Commerce équitable : une quinzaine qui fait du bien (1/4)
Commerce équitable : la vision Ethiquable (2/4)
Commerce équitable : la vision Veja (3/4)
Commerce équitable : Les grands groupes arrivent (4/4)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 11 mai 2006

Naissance du site "E-commerce et VAD" (le lire rendrait intelligent)


N'ayant pas terminé le billet sur la marque Veja, je fais un rapide zap pour évoquer le lancement du site du magazine "E-commerce & VAD". Ce titre de presse, édité par Editialis (Marketing Magazine, Action Commerciale, Centres d'appels, ...), est né en début d'année, le site compagnon ecommercevad.fr vient d'être officiellement lancé.
Son objectif :
favoriser le développement des ventes des entreprises de la vente à distance et du e-commerce, ainsi que l'optimisation de leurs sites ou supports de vente
Fidèle aux publications Editialis, ce nouveau titre s'annonce comme sérieux, dense, bref, incontournable.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 10 mai 2006

Commerce équitable : la vision Ethiquable (2/4)


Semaine spécial commerce équitable. Aujourd'hui, 2ème épisode de notre périple au pays du commerce équitable : l'agro-alimentaire avec la marque Ethiquable.

Ethiquable, c'est bon, caaaa Aaaahhhh Ethiquable, rien que d'écrire ces lettres, je salive. Fondé il y a 3 ans, Ethiquable est une société coopérative spécialisée dans la conception, la fabrication et la distribution de produits alimentaires du commerce équitable.

Ethiquable, la coopérative

Les 3 fondateurs ont adopté une vision d'entreprenariat social jusqu'au moindre détail :
- ils ont choisi de créer des emplois et d'implanter leur siège social à Fleurance dans le Gers et non dans une zone industrielle en périphérie d'une grande ville
- ils se sont appliqués les mêmes principes qu'à leurs partenaires producteurs en faisant d'Ethiquable une entreprise coopérative (une SCOP) et non une SA ou SARL.

Et là, vous me direz qu'est ce qu'une SCOP ? Une SCOP est :
une organisation associant les salariés au capital et à la gestion de l’entreprise fondée sur le management participatif et la démocratie :
- l’homme et son travail sont placés au coeur des valeurs de l’entreprise,
- le capital est détenu en majorité par ses salariés,
- les décisions de l’Assemblée Générale sont prises sur le principe : « un homme = une voix ».

Ethiquable, les produits

Leur positionnement est parfaitement illustré par leur baseline "des saveurs qui ont du sens". Leur réussite actuelle est dûe a de nombreuses intuitions et choix stratégiques bien sentis. Pour n'en citer que 2, attardons nous sur l'innovation distribution et l'innovation produit.
En termes de distribution, plutôt que de s'enfermer dans une idéologie "le commerce équitable doit rester pour les puristes qui vont dans les points de vente spécialisés", ils ont immédiatement opté pour la grande distribution. Leur conviction : la grande distribution doit être un vecteur de diffusion des produits de commerce équitable. Ce choix a été déterminant pour que les ventes dépassent le cercle restreint des "bobos, babas et autres happy fews". Le résultat ne s'est pas fait attendre avec 6,5 millions d'Euros de CA 2 ans à peine après sa création et avec 3000 points de ventes au bout de 3 ans (Auchan, Carrefour, Champion, E. Leclerc, Franprix, Intermarché, Super U, ...).
En termes de produits (près de 60), la qualité et l'originalité ne sont pas en reste. A côté des traditionnels cafés, thés et chocolats, on trouve des chips bananes plantain d'Amazonie, du fonio fameux du Mali, du quinoa d'Equateur, un nectar de mangue qui scotche, des bonbons au sucre de canne du Malawi, des desserts de fruits splendides. J'arrète là, je salive.

Originalité des produits

En termes de prix, sans surprises, les produits sont en moyenne 10 à 15% plus chers que les marques nationales de qualité équivalente. Et je passe rapidement sur la communication dont je suis trop proche pour en parler sur laquelle il y aurait tant de (bonnes) choses à dire.

Les forums dégustations

J'écris, j'écris mais si vous goûtiez leurs produits ? Profitez des forums dégustations pour rencontrer 8 producteurs partenaires qui ont fait le déplacement dans le cadre de cette quinzaine :
- Cosmel Merinos de la Coopérative FAPECAFES (Equateur), producteur de café et de banane plantain ;
- Nestor Correa de la Coopérative CEPICAFE (Pérou), producteur de canne à sucre ;
- Lorenzo Cepeda de la Coopérative COPROBICH (Equateur), producteur de quinoa ;
- Simeon Tuanama de la Coopérative ORO VERDE (Pérou), producteur de café;
- Abdoulkarim Aliamani et Monsieur Nourdine Moustoifa du Syndicat des Agriculteurs Comoriens, producteurs de vanille ;
- Singalé Soumaré de l’Association des Producteurs de Fonio de Kéniéba (Mali) ;
- Ramon Matias Frias de la Coopérative CONACADO (Saint-Domingue), producteur de cacao ;
- Un représentant de la Coopérative EL GUABO (Equateur), producteur de bananes.
A cette liste, il faut rajouter un partenaire laotien dont le nom m'échappe mais dont l'histoire personnel est remarquable. Contre vents, marées et gouvernements, il s'est démené et battu (au sens figuré comme au sens propre) pour mettre en place des structures coopératives. Un vrai personnage que je vous invite à rencontrer.

La mondialisation selon Ethiquable est bien loin de celle que l'on pointe du doigt, celle qui uniformise les goûts. La mondialisation selon Ethiquable n'est pas uniformisante, elle est "hétérogénéisante" (ca s'écrit, çà ?), elle favorise la découverte de nouveaux goûts et de cultures pas forcément faciles d'accès. Tout a du goût chez eux, j'suis fan.

Billets connexes :
Commerce équitable : une quinzaine qui fait du bien (1/4)
Commerce équitable : la vision Ethiquable (2/4)
Commerce équitable : la vision Veja (3/4)
Commerce équitable : Les grands groupes arrivent (4/4)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 9 mai 2006

Commerce équitable : une quinzaine qui fait du bien (1/4)


Max Havelaar Comme annoncé dans le billet Un concept bar qui a du chien (mais bof), la quinzaine du commerce équitable sera au centre des billets de cette semaine.

Définition du commerce équitable

" Le commerce équitable établit des relations commerciales justes entre les petits producteurs des pays du Sud. Il est fondé sur la garantie d’un revenu décent, le respect des droits sociaux et la préservation de l’environnement. Il favorise une démarche de développement durable. "

Au-delà de la définition, le commerce équitable prend une forme de plus en plus concrète et tout le monde en bénéficie : les petits producteurs, les intermédiaires (les importateurs, transformateurs, distributeurs) et les consommateurs. Max Havelaar a très largement participé à sa diffusion au sein du grand public.

Max Havelaar, un label et non une marque

Max Havelaar, un label Max Havelaar n'est pas une marque de commerce équitable : pas d'achat, ni de vente de produits équitables. Max Havelaar est un label, une association à but non lucratif soutenue principalement par le Ministère des Affaires Etrangères et la Commission européenne. En achetant un produit issu du commerce équitable, vous n'achetez pas un produit vendu par Max Havelaar mais un produit dont la tracabilité "commerce équitable" a été vérifiée par Max Havelaar. Ce label, dont le sérieux n'est plus à prouver, a publié des enquêtes d'opinion sur le sujet. L'enquête la plus récente date de 2005. 2 slides ont particulièrement attiré mon attention.

Le marché du commerce équitable


La notoriété du commerce équitable est passée de 9% en 2000 à 74% en 2005. Impressionnant, non ?



Parmi les produits achetés, les produits alimentaires ont une large avance sur les produits non alimentaires : 84% contre 16%. Parmi les produits alimentaires achetés, le café domine avec 73% devant le chocolat (18%) et le thé (12%). A noter que les produits équitables sont en moyenne 10 à 15% plus chers que les produits comparables de marque nationale, ce qui explique que les CSP+ soient plus consommatrices de ces produits que d'autres CSP.

Pour finir ce premier billet, rien de tel qu'une pensée de Joseph Stiglitz, Prix Nobel d'économie (in La grande désillusion) cité sur le site de Max Havelaar :
Le plus grand défi n'est pas seulement dans les institutions, il est d'abord dans les esprits. Prendre soin de l'environnement, faire en sorte que les pauvres puissent dire leur mot dans les décisions qui les touchent, promouvoir la démocratie et le commerce équitable : tout cela est nécessaire pour concrétiser les bienfaits potentiels de la mondialisation.


Divers évènements sont organisées lors de cette quinzaine. Profitez-en pour découvrir de nouveaux produits : fonio, quinoa, ... Entre autres marques organisatrices d'évènements titillant les papilles, Ethiquable propose des forums dégustations. Vous trouverez le programme des évènements sur son site. Au programme des prochains billets : Ethiquable (produits alimentaires), Veja (baskets équitables) et un troisième billet sur un thème qui reste à définir. ;o)

Billets connexes :
Commerce équitable : une quinzaine qui fait du bien (1/4)
Commerce équitable : la vision Ethiquable (2/4)
Commerce équitable : la vision Veja (3/4)
Commerce équitable : Les grands groupes arrivent (4/4)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 4 mai 2006

Soirée au taquet


Entre le concert d'Anaïs à la Cigale...

Anaïs in your face

... et la Dance de Mai (normalement!), ...


Recommandé par des Influenceurs.


... la soirée s'annonce remplie.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 3 mai 2006

Un concept bar qui a du chien (mais bof)


Les concepts bars se multiplient. Après le bar laverie proposé par LG, la marque d'alimentation canine Pedigree fête son quarantième anniversaire en ouvrant un Dog Bar éphémère : le Pedigree Café. Les chiens et leurs maitres / maitresses / esclaves sont attendus aux Vignes de Bagatelle en plein coeur du bois de Boulogne entre le 1er et le 11 juin :
2 000 m2 avec un espace bien-être, un café, un studio photo, un espace consultation avec un vétérinaire comportementaliste, espaces d'ébats et autres animations. Un "Dog Bar" tendance, parrainé par l'explorateur-écrivain-réalisateur Nicolas Vanier. (Marketing Magazine newsletter)
J'ai du mal à réjouir de cet évènement canin et préfère consacrer mes prochains billets à la quinzaine du commerce équitable qui se déroule du 29 avril au 14 mai 2006.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 2 mai 2006

La BD au secours de la communication


Pas facile de capter l'attention du commun des mortels qui est exposé à longueur de journée à la surabondance de publicités et d'informations. Une bonne image valant souvent mieux que milles mots, pensez à la BD : ludique et pertinente pour la mémorisation. Certains prestataires se sont spécialisés sur ce créneau comme Delvallé. En B2B, parmi les BD incontournables, figurent les albums de Dilbert qui illustrent le monde de l'entreprise avec ironie et clairvoyance.

Toute BD constitue une source potentielle d'inspiration. Un exemple avec les Bidochon sur l'installation informatique et l'assistance hotline (format .pdf, 1 Mo). Ayant participé à la mise en place d'une hotline pour un FAI il y a quelques années, cela me rappelle des grands moments de solitude.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!
Thme original par Stphane Sulikowski