Darty versus Pixmania, qui va gagner ? Billet cobloggué par :
- Eric Di Pol, éditeur de Superfiction.net
- Emmanuel Fraysse, éditeur de Marketingrama.INFO (nouveau) et Marketingrama.COM

Envie de coblogguer ? C'est par ici ! PS: on vous conseille Writely, excellent pour un bon coblogging à distance.



Rien ne ressemble plus à un site d'e-commerce qu'un autre site d'e-commerce ? Pas si sûr ! Pour vous en convaincre, nous avons comparé les sites de Darty et de Pixmania. Leur analyse comparée permet de mieux comprendre la stratégie web de ces 2 acteurs majeurs du e-commerce avec leurs forces... et leurs faiblesses.

CONTEXTE STRATEGIQUE

SWOT

ANALYSE DE LEURS SITES D'ECOMMERCE

Les prestataires

Site de Darty
- date de la refonte : février 2006
- réalisé par : 5ème Gauche

Site de Pixmania
- date de la refonte : juillet 2005
- réalisé par : Alsacreations

Page d'accueil

Chez Darty :
- sobre, couleurs corporate, accueil resizable "plein écran"
- peu de scroll, page épurée
- mise en avant des dossiers et des conseils

L'accueil selon Darty

Chez Pixmania :
- design "funky" plus segmentant
- beaucoup de contenu dès la page d'accueil, long scroll
- toutes les catégories (et sous-catégories) sont visibles

L'accueil selon Pixmania

Dans les deux cas, on ne s'affranchit pas des onglets si chers aux sites d'e-commerce (onglets avec menus dynamiques chez Darty, menus non dynamiques chez Pixmania) ...

Politique promotionnelle

- peu active chez Darty : produits "exclusivité Internet", commande par téléphone moins chère (argument : le service)
- très active chez Pixmania : VIPix Plus, Happix Days, les Top (argument : le prix)

Politique de fidélisation

- ? chez Darty
- Maximiles chez Pixmania

La recherche de produits

Gestion intelligente chez Darty : s'il y a peu de produits dans la catégorie voulue, les listes de produits sont directement affichées. Par contre, s'il y a un certain nombre de produits, on passe par un outil de recherche en Flash qui permet d'affiner sa recherche. On tombe ensuite sur une liste de produits. Cela peut être un peu long, mais ça a le mérite de ne pas inonder l'utilisateur avec l'affichage de centaines de produits et de proposer des produits plus adaptés.

Darty, va chercher

Chez Pixmania, les produits sont visibles rapidement (il suffit d'un clic ou deux). En plus des catégories de produits, Pixmania utilise également des catégories transversales (les incontournables, les meilleures ventes, les nouveautés...)

La fiche produit

Chez Darty, la fiche est sobre et bien lisible. Il y a peu de cross selling et aucun appel aux commentaires. Incitation plutôt à se rendre dans le magasin physique le plus proche.
C'est une vision traditionnelle pour une cible large, peu technophile dont la moyenne d'age est plus élevée que celle de Pixmania.

Chez Pixmania, le cross selling est plus important (accessoires, articles + ou - 10%, produits de la même marque...) et l'avis des consommateurs est mis en avant (il y a même des jeux concours pour inciter les internautes à donner leurs avis).
Le volume d'information est très (trop ?) important, et du fait de l'utilisation en %, la page est un laborieuse à la lecture.

La comparaison de produits

Chez Darty, la comparaison se fait directement depuis les listes de produits. C''est très simple pour repérer les produits (grâce au visuel) et pour les sélectionner au fur et à mesure. Par contre, la comparaison est limitée à 4 produits.

Surprenante la similitude des couleurs des pages Darty et Pixmania, non ?

JJolis mobiles

Chez Pixmania, on utilise le "comparomètre" :
- on choisit les produits dans une simple liste (pas facile de les repérer pour les néophytes) en les filtrant par famille et par catégorie
- pas de limitation quant au nombre de produits (mais le résultat s'affiche sur plusieurs pages si besoin)
Pas très pratique au niveau de l'utilisation, car il faut aller dans la rubrique "comparomètre" pour cela. On ne peut pas le faire directement depuis une liste ou une fiche produit.

Comparomètre I

Comparomètre II, la suite

L'aide à l'achat grâce aux modules interactifs

Chez Darty, beaucoup de conseils version texte, mais mis à part leur "Guide d'achat" -qui n'est autre qu'un outil de recherche en Flash- et un "Mappy-like" pour se rendre dans le magasin le plus proche (plan + itinéraire personnalisé), pas grand chose d'interactif...

Il y a chez Pixmania les avis et la présentation de Pixmania en vidéo, le catalogue interactif (appli Flash intelligemment "mise en usage" avec la possibilité d'accéder directement à la fiche du produit en roll-over)

Ca flashe pour Pixmania

CONCLUSION

Chez Darty, on sent le "contrat de confiance" planer sur le site : SAV, beaucoup de conseils, présence des magasins... La présence sur le web se veut rassurante et le site d'e-commerce devient complémentaire du réseau de magasins. De son côté, Pixmania propose un site de pure player en cours de "mortarisation". Darty va plus à l'essentiel et joue dans la sobriété : une fonctionnalité n'a de valeur ajoutée pour l'internaute que si elle est perçue comme une innovation réelle (l'enseigne n'a pas cru bon de proposer des fonctionnalités 2.0 parfois gadget dont l'utilisation n'est pas forcément intuitive pour SA clientèle).
Chez Pixmania, l'utilisation intense de la vidéo (pour les démos de jeux, pour les avis des pixmaniacs, les tests de produits, la PixTV...) et l'utilisation de fonctionnalités 2.0 orientent clairement le site vers l'avenir. Même au niveau stratégique, Pixmania a mis en place une version Pro du site (pour les entreprises, les collectivités...) et profite du réseau de DSG International pour proposer des produits hors high tech : Jeux et Jouets avec Apache, Puériculture avec Primashop...

Voilà donc deux beaux exemples de sites d'e-commerce qui sont les déclinaisons opérationnelles de 2 stratégies bien différentes.

Un point concernant le référencement : en bas des pages de Pixmania figure une liste de liens de partenaires assez eclectique. Pixmania fait partie d'un webring groupe de sites visant à optimiser son référencement grâce à des liens croisés (PageRank accueil Pixmania = 6).


Coblogging
Recommandé par des Influenceurs.