[Marketingrama.com] Veille marketing, technologies, innovations et autres curiosités. Et vous, qu'en pensez-vous?

A propos de l'auteur

Emmanuel Fraysse
ef(at)marketingrama.com
Plus d'infos

Calendrier

« août 2006
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Abonnez-vous a ce blog par email

Email :
Inscription
Desinscription

Syndication

Add to netvibes
Google Reader or Homepage
del.icio.us Marketingrama.com

Add to My Yahoo!
Subscribe with Bloglines
Subscribe in NewsGator Online

myFeedster
Add to My AOL
Subscribe in Rojo
Add 'Blog de Marketingrama.com' to Newsburst from CNET News.com

Du bon


Coblogging
Recommand par des Influenceurs.


Loto mondial humanitaire
Recommand par des Influenceurs.







Chattez avec moi




mardi 1 août 2006

Retour d'expérience : FedEx et les hommes préhistoriques fous de Foot


Pendant la coupe du monde de foot, je vous signalais une campagne virale pour FedEx. Au centre des films d'animation viraux, 2 hommes préhistoriques "Uhh" et "Ahh" commentaient les matchs de l'équipe de France à leur sauce. Alors que Culture Buzz ne communique pas sur les résultats du blog UnPointDeVue.com (pas cool) mais répond aux billets qui en parlent (cool), le groupe M-IMS a rapidement joué la transparence sur les résultats chiffrés : rien de plus normal sachant que l'opération est évènementielle et que les bénéfices d'image liés à la réussite de cette campagne étaient à favoriser dès la fin de la coupe de monde.

CONTEXTE

FedEx figure parmi les sponsors de la Coupe du Monde, évènement mondial largement utilisé dans les campagnes de comm' à la fois par les sponsors officiels et les autres. Le foot est un sport fédérateur (plus de 2 millions de licenciés en France par exemple) et peut toujours faire tapisserie dans un message pub pendant la Coupe du Monde : ca fait "hype" (dope comme le souligne Fred Cavazza ?).

PROBLEME

La surmédiatisation conduit à noyer les messages pub les plus faibles. Comment faire pour émerger dans ce contexte communicationnel ultra-concurrentiel ?

SOLUTION

Batir une campagne humoristique de buzz s'appuyant sur l'actualité bouillonnante des matchs et la relayer via les réseaux sociaux les plus en vogue actuellement. La campagne repose sur 2 hommes préhistoriques "Uhh" et "Ahh" qui commentent les matchs de la veille. Les résultats de 3 équipes sont commentés : Angleterre, Allemagne et France. Ces équipes se sont hissées respectivement en 1/4, 1/2 et finale. Chaque mini-film est disponible dès le lendemain du match sur le site officiel FedExShow. 21 matchs, donc 21 mini-films, étaient prévus au total.
La viralité s'effectue par mail, par blog et par placement des mini-films sur des sites de partage vidéo (YouTube, ...) et de peer-2-peer.


Le mini-film suite à la finale

RESULTATS

Les résultats ont été au rendez-vous : plus de 500 000 vidéos ont été visualisées en 10 jours, 100 000 visiteurs uniques se sont connectés à www.fedexshow.com, alors que, par expérience, le pic d'une campagne virale semble survenir plutôt quelques semaines après son lancement.

Sur YouTube, le podium est trusté par les vidéos de l'équipe du pays organisateur :
- Allemagne - Pologne : 1 245 vues
- Allemagne - Costa Rica : 1071 vues
- Italie- Allemagne : 1007 vues

Roland Giscard d'Estaing, Chief Strategic Officer du Groupe M-IMS, commente :
Le décalage sur la surmédiatisation liée au football a constitué une sorte de ballon d'oxygène pour l'audience. Le rendez-vous simple proposé le lendemain des matchs a suffi à fidéliser l'audience.


MEILLEURES PRATIQUES

Parmi d'autres, 2 points retiennent mon attention :
- Les coûts de réalisation sont minimes / mutualisés sachant que les films d'animation sont réutilisables à volonté, quelque soit l'actualité et la langue, donc le pays ! Les sous-titres sont ajoutés au dernier moment, après les matchs, pour coller à l'actu de la veille. C'est malin.
- L'importance de la politique de tag. Les vidéos sont tagguées avec les noms des joueurs des équipes nationales : Zidane, Trezeguet, Ribery, Henry, Abidal, Thuram, Rooney, Ronaldo, Raul, Neuville, Materazzi (grrrrrrr), Podolski, ...





Vraiment hors - sujet (mais ca me fait plaisir !)

Côté buzz post Coupe du monde, je suis fan de ce coup de boule de pub opportuniste.


CLIP OFFICIEL Coup de boule !!!
Uploaded by vernix


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 13 juillet 2006

Quand les consommateurs deviennent les marketeurs !


J'ai un secret à vous dire. Billet (plutôt dossier à force d'y rajouter des trucs) cobloggué par :
- Raphael Labbé, co-fondateur de U.[lik]
- Damien de Blignières, Business Developper First-Coffee
- Emmanuel Fraysse, Marketingrama.COM et Marketingrama.INFO (nouveau!).

Envie de coblogguer ? C'est par ici ! PS: on vous conseille Writely, excellent pour un bon coblogging à distance.




Mme Michu, ménagère de moins de 50 ans, est cernée par les nouveaux produits, les nouveaux services, la publicité. Dans ce contexte de surexposition, les marques et producteurs de biens n'ont plus l'influence sur son comportement qu'ils avaient auparavant, période bénie où, consommatrice crédule, elle avait bien plus de besoins inassouvis. Désormais, elle ne se laisse plus berner par le discours consumériste. Ses achats sont de plus en plus influencés par les recommandations émanant de son entourage. La parole des annonceurs n'est plus d'or. Elle écoute les contaminateurs, les prescripteurs, les early adopters qui ont assez de crédibilité à ses yeux pour qu'elle leur fasse confiance. Ces changements de comportement conduisent au développement du marketing de la recommandation. Comment le définir ? Quels sont les outils de recommandations actuellement ? Et après ?

1. Notre environnement change et ce n'est pas un mal

I. Un double changement favorise son développement : un monde d'hyper choix (A) d'une part, des outils de communication et d'échanges intelligents, puissants (B) qui permettent de dialoguer, de partager expériences et points de vue d'autre part.

A. L'hyper-choix a été théorisé par Chris Anderson (Directeur de Wired) et son concept de "Long Tail". Il s'agit de la possibilité pour un marchand (a priori en ligne) de proposer un catalogue beaucoup plus vaste. La partie indisponible dans le commerce traditionnel est appelée la "Long Tail". Voici deux graphiques qui exposent cette disproportion des offres entre commerce traditionnel (en gris) et commerce en ligne (en bleu). Pour plus de détail voir le blog de C.Anderson ou la traduction française de son article clé.

Queue de la comète

Queue de la comète, la suite

Cette possibilité de rendre disponible un nombre croissant de produits ajoutée à la prolifération induite par la mondialisation montre que nous sommes passés d'une flaque (les commerces de la rue principale de la ville) à un océan d'hyper-choix. Fish! for all.

Le nouveau problème pour les consommateurs est de faire leur marché dans ses étales infinis et d'y trouver le produit qui convient. Ils ont donc besoin de filtres pour s'y retrouver.
Pour les marketeurs, le problème est différent. Comme Ordralphabetix, il doivent crier pour attirer le chalant. Grâce aux progrès de ces dernières années, il peuvent aussi chuchoter mais il leur faut parler à des chalants qui ne sont pas toujours intéressés.

B. Beaucoup de définition du web 2.0 ont circulé mais celle-ci nous semble simple et efficace
Sur le blog de Chappaz, est reprise une définition du web 2.0 proposée par le CEO de Plaxo Ben Golub :
- Web 1.0 = connection des individus aux business et aux données
- Web 2.0 = connection des individus entre eux (media sociaux, voix sur Internet, blogs...)

II) l'infrastructure

Le contexte est pleinement favorable au développement du marketing de la recommandation : "power to the users" grâce aux technologies intelligentes, la connectivité des internautes, la montée de l'égotrip numérique. La propagation de la recommandation est accélérée par les mails, MSN, les SMS, les blogs, les forums, ainsi que par les nouveaux outils que nous allons traiter plus avant.

2. Le marketing de la recommandation

Le marketing de la recommandation vise à favoriser le rôle actif de certains consommateurs auprès des autres consommateurs. L'objectif de ce marketing demeure de "faire vendre" mais en s'éloignant du discours consumériste de masse.Les porte-paroles de la marque seront les consommateurs eux-mêmes. Ils joueront un rôle auprès d'une communauté plus vaste. Les marques mettront en place un environnement favorable pour faire de certains consommateurs une force de vente. La puissance de ce marketing réside dans le fait que le consommateur parle au consommateur, ce qui rassure et conforte.

Pour trouver un produit dans le web 1.0, on utilisait les moteurs de recherche. Avec le web 2.0 se développe une nouvelle manière d'aborder les produits : la recommandation prend une place grandissante dans l'acte d'achat.

3. Recommander, c'est partager mais c'est aussi vendre

Voila quelques données sur les ventes de sites qui utilisent de la recommandation :
37% des films selectionnés sur netflix le sont suite à des recommandations. Néanmoins, il faut comprendre que le cout sur netflix est nul car il s'agit d'un abonnement. Le danger qui les menace est l'insatisfaction des utilisateurs. Le même problème se présentera dans la musique (20% des ventes d'amazon et de rhapsody and still growing).

Selon Nielsen Buzz Metrics, "50% more likely to be influenced by word-of-mouth recommendations from their peers than by radio/TV ads."

Lors de la conférence e-commerce 2.0 avec la FEVAD organisée par Sciences Po Paris, Marc Lollivier soulignait le poids non négligeable des avis de consommateurs sur les sites d'e-commerce en matière d'incitation à l'achat des internautes prospects.
Pouvez-vous nous indiquer les raisons de visite sur un ou des sites marchands avant d'acheter en magasin ?
"Pour connaitre les avis des consommateurs sur le produit"
- Produits techniques : 33%
- Services : 19%
- Produits culturels : 19%
- Hygiène / beauté / santé : 17%
- Maison : 16%
- Voyage / tourisme : 15%
- Jeux et jouets - hors jeux de consoles et jeux PC : 11%
- Habillement et accessoires Hommes / Femmes / Enfant : 10%
Sources : Fevad, Mediametrie,/NetRatings - MegaPanel - Domicile 2006

Parmi les facteurs - clés de succès pour transformer les consommateurs en force de vente figurent :
- la facilité de la recommandation (call to action explicite)
- l'image forte de la marque
- le partage de la valeur délivrée entre la marque, le consommateur "influenceur" et ses proches


4. Quelques solutions innovantes de recommandation

Les offres pullulent et viennent completer la première génération de recommandation : forums et sites comme ciao et epinion.

La recommandation est particulièrement utile pour la consommation de biens d'expérience (i.e dont la valeur n'est connue qu'apres consommation). C'est le cas de la culture et des services.

4.1 les listes :

listmania amazon
kaboodle
zoundry

4.2 les systemes qui remunèrent le temps passé à faire des recommandations

zlio
paytip


4.3 le social shopping

reevoo
goodstorm
stylefeeder
yahoo shoposphere

Gootza est un annuaire social de recommandations dans lequel vous trouvez les recommandations effectuées par des gens qui vous entourent sur n'importe quel type de services ou d'idées (bons artisans, super nounous, idées de ballades, cours et leçons efficaces, et plein d'autres choses grâce aux tags).

Les aggregators de goûts qui font office de filtres dans la culture: librarious, librarything, musicstrands, whichbook, u.[lik]

Conclusion

Le marketing de la recommandation se développe car c'est un phénomene qui réplique la vraie vie. Nous choisissons un produit car il a été diffusé par les media (maintenant les média ce sont aussi les blogs bien évidemment) ou bien parce qu'un ami nous l'a recommandé.
Dès lors, la recommandation envahit progressivement tous les pans de la société, y compris les RH (par exemple : Jobmeeters)
En conclusion, nous assistons au développement d'un phénomène qui, sans nul doute, est appelé à durer !

Ressources :
Le blog de Greg Linden Geeking with Greg [En]. Ancien responsable du système de recommandation d'Amazon et fondateur de Findory
Le site de Chris Anderson au sujet de la Long tail
Epic (voir également le post de leafar)
(The Beginnings of) Social Commerce
lexique du buzz


About U.[lik] : la machine à cultiver
U.[lik] est un système communautaire de suggestions culturels. Vous notez les produits culturels (films, livres, artisites, ...) sur une échelle non numérique allant de "hall of shame" (je déteste vraiment) à "hall of fame" (j'adore vraiment). Grâce à cette notation, le moteur intelligent de recommandation U.[lik] vous suggère d'autres produits en tenant compte de ce que vous aimez mais aussi de ce que vous détestez. A la différence d'un Amazon, les produits proposés ne sont pas forcément des best-sellers et les recommandations sont plus fines. Par exemple, si vous avez acheté Matrix 1 chez Amazon, le moteur de suggestion d'Amazon va vous proposer Matrix 2 et 3. Or, vous avez pu les détester (comme votre serviteur Emmanuel Fraysse). Pour faire part de mon expérience utilisateur, u-lik tient compte de ma note très négative pour les épisodes 2 et 3 et me suggère des produits en adéquation. U-lik suggère des produits mais favorise aussi la mise en relation des internautes ayant les mêmes goûts. A peine avais-je déclaré une dizaine de produits que le moteur me suggérait de noter "A ionGroundhog day" (Bill Murray y est désopilant et AndyMcDowell craquante) et de consulter le profil d'un internaute adepte des "Fleurs du Mal" (ca, c'est du bouquin culte) et d'Arizona Dream. La solution est encore jeune mais j'en suis déjà fan. A votre tour de tenter l'expérience !
Redigé par E. Fraysse

About payTip : la recommandation rémunérée

zanox SAS (ex-First-Coffee) est une filiale du groupe Zanox.de AG, leader européen du commerce multicanal fondé sur la performance.
Agence spécialiste du "Marketing de la Performance", zanox SAS propose à ses clients Grands Comptes une gamme complète de services et solutions e-marketing (affiliation, publicité, e-mailing, tracking, marketiong de la recommandation).
Parmi ses clients : Groupe PPR (La redoute, Surcouf, Somewhere, VertBaudet,...), Voyages SNCF, Masterfoods, Nestlé, Promovacances, MisterGoodDeal, ING, Surcouf, Houra, Cofidis, Rueducommerce, etc...
Son savoir faire métier, son orientation "Qualité par la Sélectivité" , alliés à une technologie de dernière génération sont à la base de sa réussite.
payTip, la plate-forme de marketing de la recommandation de zanox, a pour principal objectif d'apporter une approche remunératrice au marketing de la recommandation tout en centralisant cela sur une seule et même plateforme (difference avec Zlio qui lui délocalise vers les zlio de X et Y). payTip propose donc aux annonceurs, en quelque sorte, d'etendre leurs programmes de marketing à la performance (affiliation) à leurs internautes par la mise en place sur leurs sites de cette plateforme de recommandation.
Ainsi, l'internaute Lambda, lorsqu'il clique sur le bouton "Recommandez ce produit à un ami et gagnez de l'argent" devient un veritable agent-promoteur auprès de son réseau. Il est invité à se logguer sur la plateforme, afin de s'inscrire et avoir accès a ses stats tout comme l'acces aux programmes des autres annonceurs payTip. L'incentive par la rémunération permet donc ainsi de créer et stimuler des communautés de "top-recommandeurs". Ces top recommandeurs ont accés via la plate-forme à l'ensemble des annonceurs qui utilisent ce systeme et peut donc ainsi cibler ses recommandations en fonction des goûts de ses contacts afin d'augmenter son taux de transformation. On tend ainsi vers un certain "ciblage" de la recommandation.
Aujourd'hui, nous constatons donc des taux de transformation sur site (filleul => achat) 3 à 4 fois supérieur à ceux constatés sur les sites annonceurs et surtout des taux de transformation pouvant atteindre 30% dans certains domaines d'activité.

Coblogging
Recommandé par des Influenceurs.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 6 juillet 2006

Etude de cas : le blog de marque UnPointdeVue.com par Grand Optical


Billet cobloggué par Régis Langlade (Bloggia.fr) et Emmanuel Fraysse (Marketingrama.com).
Envie de coblogguer ? C'est par ici ! PS: on vous conseille Writely, excellent pour un bon coblogging à distance.



A l'heure du "t'as vu la dernière campagne de machin ? Fais tourner ce buzz", nous avons souhaité prendre un peu notre temps et nous attarder sur une étude de marketing en matière de buzz marketing. Sujet de l'étude : le blog de marque UnPointDeVue.com de Grand Optical. Si cela vous plait, d'autres études de cas suivront avec une méthodo affinée.

CONTEXTE

Sur le marché des opticiens, Optic 2000, Krys et Alain Afflelou concentrent 40% du marché. Grand Optical détient environ 5% du marché. [Source : le Journal du Management]

PROBLEME

Comment se différencier sur un marché très concurrentiel lorsque l'on n'est pas sur le podium ?

SOLUTION

Jouer la carte de la communication innovante en appuyant sur le concept du « choix d’être unique » : une signature qui synthétise d’une part l’Ultra-choix de montures disponibles en magasin (les montures créateur, les griffes, les montures luxe, etc) et d’autre part l’orientation haut de gamme du service client GrandOptical (conseil sur mesure et unique pour chaque client). [info Vanksen Media]

L'objectif est de changer les perceptions du consommateur en le faisant « passer du monde des lunettes prothèses au monde des lunettes révélatrices de personnalité ». La campagne est orchestrée par l'inimitable agence Culture Buzz.

La blogosphère est en pleine explosion. Les bloggueurs sont un nouveau type d'influenceurs, de contaminateurs comme l'écrit Seth Godin. A moindre coût, en adoptant une stratégie intelligente à base de "nano pub", il est donc possible de lancer des campagnes sur cette cible et d'obtenir des résultats satisfaisants avec un budget limité.

Un blog de marque a donc été lancé : UnPointDeVue.com. Le contenu de ce blog est pleinement multimedia : interviews / témoignages mettant en avant l'expérience utilisateur au service des produits, textes, vidéos, ...

Grand Optiblog, les débuts

Au 03/07, 8 bloggueurs ont été vodcastés (ou vidéocastés, selon vos goûts) : Hervé Resse, mRy, Jacques Froissant, Miss BlaBlaBla, Fanny Bouton, Bettina Soulez , Nathan Guetta , rMen. Ce blog s'inscrivant dans la durée, d'autres interviews seront ajoutés au fil du temps.

RESULTATS

Datant du 03/07, les résultats présentés sont forcément partiels (partiaux ?). En effet, pour réellement les évaluer, il faudrait se référer aux coût de la campagne, au taux de clic sur les banners (dispos sur culture buzz), au trafic du blog, aux retombées presse et aux études quali. Toutes ces données sont pour le moment confidentielles, peut-être pour que l'agence rédige une étude de cas approfondie dans quelques mois ? Espérons que notre article les fasse réagir.

Donc, on fait avec ce que l'on a :
- nombre commentaires : 30 commentaires sur les 10 derniers billets (ratio : 3 comments / article)
- nombre trackbacks : 0 trackback
- 6 billets identifiés font référence à ce blog : bienvoir.com (0 comment), blognot (8 comments dont un comment rédigé par la Comm de Grand Optical), suchablog.com (5 comments), Sensemilia.net (17 comments), Muriel-tournadre (2 comments), Culture buzz (4 comments)
- référencement : moins de 5 pages référencées sur google, pas de campagnes de liens sponsorisés actuellement
- popularité du site : quelques tests effectués sur Google démontrent que peu de sites abordent le sujet (test de link, term content, entres autres). Les résultats sont fortement similaires sur les autres moteurs de recherche (Msn Search, Yahoo, Exalead).
- mesure du buzz via les digg-like : moins de 5 billets référencés dans les Technorati, Wikio, Fuzz.fr, dommage pour un blog. L'alimentation du buzz se faisant très facilement via les digg-like, nous aurions préféré trouver les billets d'unpoindevue facilement.
- le Chronologue de Jean Veronis dévoile toutefois des résultats intéressants. Ils montrent un effet de buzz certain qui se dissipe rapidement et subitement fin juin...



MEILLEURES PRATIQUES

On retiendra la bonne volonté de Grand Optical de part l'utilisation de ce nouveau média qu'est le blog. La stratégie de Vanksenmedia démarre plutôt bien, avec l'adoption d'un design soigné pour le blog, une politique de videocasts intelligente (interview de blogueurs plus ou moins influents). On retrouve les principaux éléments "web 2.0" d'un blog, avec flux RSS, interviews filmées et converties en flash, commentaires et trackbacks ouverts.
Ce qui marque d'entrée, c'est qu'il s'agit d'un vrai blog et pas d'une copie ou d'un pseudo-site jouant sur le nom de ce média. Rappelons-nous la mauvaise expérience de Nissan avec sa Micra Blog, qui avait tenté de profiter de l'effet de mode sans aucune réussite, et pire, avec une mauvaise image renvoyée par les blogueurs. Unpointdevue est un vrai blog à vocation informative et ludique. Il est le support idéal qui permet de mettre en valeur les interviews réalisées sur les points de vente, et remplit parfaitement son rôle de proximité. Le blog de Grand Optical est en partie ce qui caractérise le web 2.0 : une information facile à mettre oeuvre et à transmettre au internautes.
Oui mais pourquoi "en partie" nous direz vous ? Parce que le web 2.0 c'est aussi trouver l'information facilement... et ce n'est malheureusement pas complètement le cas ici. Bien qu'ayant très bien travaillé le "front office" du site (design, présentation, contenu), Vanksenmedia et Culturebuzz ont un peu laissé de côté la notion de référencement et de mise à disposition de l'information. Malgré la mise en oeuvre d'une campagne de buzz, le blog ne jouit pas encore d'une grande notoriété (question de temps sûrement). Les résultats effectués sur Google soulignent le faible référencement actuel du blog : peu de liens externes, peu de ping sur technorati, peu d'articles sur Fuzz ou Wikio.
Bon point, donc, concernant l'utilisation du concept, mais la marge de progression est encore forte. Nous anticipons une montée en puissance prochaine maintenant que Grand Optical semble avoir testé le concept avec succès.

COMMENTAIRES

Régis

Je dois avouer que lorsqu'Emmanuel m'a proposé d'étudier ce blog, j'étais très étonné de ne pas en avoir entendu parler. L'affaire commençait bien... à coup de recherche j'en ai appris un peu plus mais ce n'a pas été facile. Mon sentiment personnel confirme ce qui a été dit jusqu'ici : j'apprécie la démarche "blog" de Grand Optical qui ne détériore pas l'image de ce formidable support. Unpointdevue est un vrai blog, avec du vrai contenu, de vrais vidéocasts et de vrais commentaires. De ce côté là rien à redire. Ce qui est fort dommage, c'est la communication mise en place autour de ce site : je regrette que la quantité de blogueurs interviewés soit aussi réduite (d'ailleurs dans la liste j'avoue ne connaître que Jacques Froissant d'Altaïde, désolé pour les autres) et que l'on ai pas entendu parler de ce blog plus souvent.
A l'heure ou la longue traine fait la qualité et l'originalité de la blogosphère, pourquoi l'avoir négligée à ce point ? Volonté de monter en puissance ou "simple" oubli ? Et où sont les blogueurs influents ? Où sont les pointblog & cie ? Il manque quelque chose, ce n'était pourtant pas compliqué d'aller le chercher. Je souhaite que la démarche soit volontariste et que le blog monte en puissance au fil des semaines.
Tiens et pour l'anecdote, moi aussi je porte des lunettes, et en plus je suis client Grand Optical ! Je suis aussi disponible pour une interview si besoin est... Et puis ca me fait penser, je me retrouve dans ce blog ! J'aime l'image "techno" rattachée aux lunettes, la tournure des vidéos... je m'y verrai bien ;)

Emmanuel

Le blog de marque GrandOptical n'en est qu'à ses balbutiements mais est déjà bien foutu. Même si le nombre de billet est encore réduit (14 billets au 03/07), la première impression est très pro : design soigné, pas de pub agressive, tout dans la douceur. Un plan de comm' sur la durée existe mais impossible d'en savoir plus... Culture Buzz souhaite garder le secret sur les prochains développements (ca peut se comprendre!). Tout ce qu'on peut dire, c'est que la stratégie de communication autour de ce blog semble s'orienter vers des actions par cercles concentriques : des plus bloggueurs au moins bloggueurs, des plus parisiens au moins parisiens. Ce blog sera aussi un outil de mise en valeur des collaborateurs. La graine du buzz a été semée maintenant, faut que ca pousse. En coblogguant ce billet, on participe au buzz. Logiquement, Culture Buzz joue la durée et n'a pas tout donné lors de cette phase 1 (phase béta ?). Il fallait que Grand Optical valide le concept avant d'aller plus loin.
Moi, j'suis pas dans la cible parce que je n'ai pas de lunettes mais je veux bien des infos sur les prochaines étapes. Allez, Emmanuel Vivier, file-nous quelques infos... s'te plait.

Coblogging
Recommandé par des Influenceurs.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 18 mai 2006

Communiquer, c'est impliquer mais aussi communiquer après


La communication autour d'une opération promotionnelle ne peut se cantonner uniquement à une communication en amont de cette opération. La communication sera d'autant plus impactante que les messages évolueront au cours des différentes étapes de la campagne : avant, pendant et surtout après. Illustration avec une opération de buzz rondement menée du début à la fin.

Souvenez - vous, je vous ai parlé de l'opération de buzz autour du film "Enfermés dehors". Le buzz visait à inciter les internautes à jouer à un jeu sur le site officiel du film. Plus les internautes jouaient, plus le nombre de denrées alimentaires récoltées pour une association caritative était élevé. L'opération est terminée depuis peu et les organisateurs communiquent aussi sur son succès : 1,6 tonne de produits alimentaires récoltés qui seront distribués par l'Armée du Salut dans 6 centres d'accueil en France.

Dupontel ! Dupontel !

Cette post-communication de remerciement boucle la boucle. Par le mail intitulé "Un grand merci d'avoir participé au jeu Enfermés Dehors", l'internaute joueur est informé des résultats concrets. C'est simple et l'internaute se sent valorisé par le fait d'avoir participé à cette opération (qui ne lui a rien couté d'ailleurs).

Au fait, le film "enfermés dehors" est très bien. Ca sent un peu le bricolage mais la dimension cartoonesque, le jeu des acteurs au service de l'intelligence des propos rendent ce film vif et attachant. Un OFNI (Objet Filmé Non Identifié) dont Dupontel a le secret.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 11 mai 2006

Naissance du site "E-commerce et VAD" (le lire rendrait intelligent)


N'ayant pas terminé le billet sur la marque Veja, je fais un rapide zap pour évoquer le lancement du site du magazine "E-commerce & VAD". Ce titre de presse, édité par Editialis (Marketing Magazine, Action Commerciale, Centres d'appels, ...), est né en début d'année, le site compagnon ecommercevad.fr vient d'être officiellement lancé.
Son objectif :
favoriser le développement des ventes des entreprises de la vente à distance et du e-commerce, ainsi que l'optimisation de leurs sites ou supports de vente
Fidèle aux publications Editialis, ce nouveau titre s'annonce comme sérieux, dense, bref, incontournable.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 3 mai 2006

Un concept bar qui a du chien (mais bof)


Les concepts bars se multiplient. Après le bar laverie proposé par LG, la marque d'alimentation canine Pedigree fête son quarantième anniversaire en ouvrant un Dog Bar éphémère : le Pedigree Café. Les chiens et leurs maitres / maitresses / esclaves sont attendus aux Vignes de Bagatelle en plein coeur du bois de Boulogne entre le 1er et le 11 juin :
2 000 m2 avec un espace bien-être, un café, un studio photo, un espace consultation avec un vétérinaire comportementaliste, espaces d'ébats et autres animations. Un "Dog Bar" tendance, parrainé par l'explorateur-écrivain-réalisateur Nicolas Vanier. (Marketing Magazine newsletter)
J'ai du mal à réjouir de cet évènement canin et préfère consacrer mes prochains billets à la quinzaine du commerce équitable qui se déroule du 29 avril au 14 mai 2006.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 2 mai 2006

La BD au secours de la communication


Pas facile de capter l'attention du commun des mortels qui est exposé à longueur de journée à la surabondance de publicités et d'informations. Une bonne image valant souvent mieux que milles mots, pensez à la BD : ludique et pertinente pour la mémorisation. Certains prestataires se sont spécialisés sur ce créneau comme Delvallé. En B2B, parmi les BD incontournables, figurent les albums de Dilbert qui illustrent le monde de l'entreprise avec ironie et clairvoyance.

Toute BD constitue une source potentielle d'inspiration. Un exemple avec les Bidochon sur l'installation informatique et l'assistance hotline (format .pdf, 1 Mo). Ayant participé à la mise en place d'une hotline pour un FAI il y a quelques années, cela me rappelle des grands moments de solitude.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 26 avril 2006

BNP Paribas et le tennis


Billet rédigé par Julien Hermetet en blogcrossing. Si vous cherchez un professionnel junior dans l'événementiel sportif, le sponsoring ou l'organisation, son CV est par ici.


Le Master Series de Monte-Carlo et la Fed Cup. Deux événements majeurs du tennis mondial qui se sont achevés ce week-end et dont la banque BNP Paribas est devenue sponsor il y a moins d’un an. Ces investissements en sponsoring complètent la large panoplie d’événements sportifs que compte le groupe bancaire dans le tennis : les grands tournois professionnels – ATP et WTA, Master Series, Roland Garros, Coupe Davis – et les compétitions internationales chez les juniors. Contrairement à la plupart des multinationales qui investissent dans différents sports afin de toucher différents publics, BNP Paribas fait le choix d’une stratégie exclusive dans le tennis qui d’ailleurs ne se limite pas aux seuls partenariats événementiels. La banque est en effet présente localement à travers la FFT, les clubs, le tennis universitaire. De plus, elle développe le volet social de son action dans le tennis en soutenant des projets tels que « Fête le mur », l’association de Yannick Noah, et le handisport.

Le tennis, élément-clé de la communication

L’engagement de la marque dont la durée (plus de 30 ans) et la puissance (« tous les tennis ») sont inédites dans le secteur du sponsoring, fait qu’aujourd’hui BNP Paribas ne se conçoit pas sans le tennis et que le tennis ne se conçoit pas sans BNP Paribas. Ainsi, en 2000, c’est à Roland Garros que le groupe présentait au monde entier son nouveau logo. Du côté des fédérations et des organisateurs de tournoi, la légitimité et l’impact financier d’un partenaire tel que BNP Paribas constituent un véritable atout.
Pourtant, le tennis pourrait à terme pâtir de l’omniprésence de la banque et d’un manque de renouvellement de ses partenaires majeurs. Mais force est de constater qu’aucun partenaire se semble prêt financièrement et humainement à investir massivement dans le tennis. Pendant ce temps-là, BNP Paribas entend bien démontrer que le tennis est sa « chasse gardée » comme en témoignent ses récentes « acquisitions ».

Julien Hermetet, le blog du marketing sportif

PS : je remercie amicalement Emmanuel pour la tribune qu’il m’offre sur son blog.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 28 mars 2006

Fractale et mouflon


Par mail, mouflon007 (original ce surnom, non ?) me signale une fractale des marques. Détendez - vous devant cette fractale créée par Enekia, société spécialisée dans la création des noms de marque et d'entreprise.



Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

vendredi 10 mars 2006

Un café et une bière, svp


Devant la saturation de nombreux marchés agro-alimentaires et la banalisation des produits substituables dans l'esprit des consommateurs, les producteurs sont en quête de nouveaux axes d'innovation: nouveaux contenus mais aussi, et de plus en plus, nouveaux contenants ! Le packaging devient stratégique. 2 exemples : le café en cannette au Japon et les bières en France.

Côté Japon, c'est la folie des cannettes de café "top tendance" comme le met en avant le site Canned Coffee.

"Canned coffee is more than a drink. It's a whole fidgety, jacked-up subculture that bonds young punks, middle-aged office workers, fatigued students and even old guys in polo shirts. Enter the world, join the addiction and shop for caffeine-inspired art that would make Balzac proud.


Un café en cannette ? Euh, j'suis pas encore prêt.

Plus proche de nous et sur le marché de la bière, certains producteurs relèguent leurs produits au second plan par rapport au packaging : Heineken avec sa bouteille en alu,

Heineken fait dans le dur

Kronenbourg avec sa bouteille en alu refermable,

A-Kro à l'alu
Source : DorothDesign

Bavaria avec son EasyPack et 1664 avec 3 produits (une bouteille, une boite et un verre).

1664*3=4992

Les fanas de design et packaging peuvent assouvir leur vice sur AdmirableDesign, site consacré à toutes les formes du design sur une initiative de Gérard Caron.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

dimanche 26 février 2006

Traduisez, traduisez, il n'en restera pas grand-chose


Encore une fulgurance des instances conservatrices de la langue française : "pop-up" vient d'être traduit par "fenêtre intruse" alors même que cette forme de pub est sur le déclin. Pour ceux qui ne s'en souviennent pas, depuis mi-décembre, on ne dit plus "hotline" mais, au choix :
  • numéro d'urgence qui "permet le recours immédiat à un service d'assistance spécialisée"
  • "service de téléassistance"
  • "service d'assistance accessible à distance par un moyen de communication"
Et si, au lieu de passer du temps sur les traductions, on passait du temps à redéfinir le modèle français pour créer de la valeur et mieux répartir les richesses ?


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

vendredi 24 février 2006

Buzz a dit que la paradis était sur Terre


Je buzze, tu buzzes, nous buzzons. Après le réseau de blogueurs de l'agence Heaven, celui de MRM Worldwide "made in Amiel", le réseau Yades, voici le réseau de l'agence Buzz Culture leadé par Emmanuel Vivier.

Adoptez cette banner


"Buzzparadise.com se positionne comme une plateforme européenne permettant de lancer des campagnes de buzz marketing en mettant en relation les marques et les consommateurs influents.

- Pour les marques, BuzzParadise® permet de contacter rapidement une population qualifiée de leaders d’opinion pour lui présenter un produit afin de recueillir son opinion (étude de marché, panel), d’initier et d’évaluer le bouche-à-oreille généré.
- Pour les bloggers et influents, membres du réseau, BuzzParadise® permet de tester des produits (seeding), d’accéder à des informations en avant-première, de donner leurs avis ou de participer à un certain nombre d’évènements exclusifs. Les membres sont ensuite invités à faire part de leur opinion à la marque et à leur entourage de manière honnête et transparente, générant un bouche-à-oreille, vecteur de visibilité et crédibilité pour les marques.
"

Le blogueur devient décidemment une denrée recherchée... A l'époque du Web 1.0 (souvenez-vous), il y avait eu des tentatives de réseaux de buzz sans réel succès. Maintenant, les choses semblent différentes : maturité du marché Internet, des internautes blogueurs influenceurs plus nombreux, prédominance des "usages" sur la techno. Néanmoins, quelles agences vont tirer leur épingle du jeu sachant qu'elles s'adressent plus ou moins au même panel bloguèsque ? Laquelle va proposer l'approche la plus pertinente pour ses clients ? Créativité, préparation en amont et suivi feront la différence. Bonne chance à toutes !

Plus d'infos :
- Le communiqué de presse est disponible ici
- Buzzparadise.com


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 21 février 2006

LG washe au bar


Face aux "consommacteurs", de plus en plus lucides et de moins en moins passifs, les points de vente se réinventent. Un point de vente ne peut plus simplement être un lieu d'achat. Sans promesse d'expérience client, point de salut. Les distributeurs ont intégré ce changement, les producteurs aussi. LG l'a bien compris et a sorti la corvée de lessive de son carcan domestique en proposant un bar - laverie rue d'Oberkampf à Paris.

You wash it, you wash it. Humm, it smells like a flower.
Crédits : Marketing-alternatif

Boire ou laver, il n'est plus besoin de choisir. LG a lancé un concept store tendance à Paris : le 1er bar laverie dont la promesse est "venez faire votre lessive et profitez d'un lieu convivial pour passer du bon temps avec vos amis". Pour une boisson achetée, lessive offerte dans les machines LG. Akihabara et Marketing Alternatif en ont parlé. Comme dans un bar trendy, vous pouvez y prendre un demi avec des amis et profiter d'un plan de soirées thématiques savamment élaboré pour les bobos et autres technophiles. Parmi ces soirées figurent les Jeudis Customisation, des soirées thématiques autour du foot et des rencontres. Certaines ont été sponsorisées par Cajoline ou Lever Fabergé. Véritable bar et laverie, c'est aussi un show-room mettant en valeur les produits LG : téléphones, écrans plasmas, ...

Explications par Frédéric Lecoq, directeur marketing de LG France (source : Marketing magazine, hors-série 2005)
"Aujourd'hui, les frontières entre la sphère publique et la sphère privée sont abolies. La diversité des usages et les pratiques dans un même lieu conduit non à la notion de non-lieu mais plutôt à celle d'hyperlieu. L'hyperlieu répond à des attentes déjà existantes. Ce n'est rien de plus qu'un environnement où le consommateur retrouve ce qu'il n'a peut-être pas chez lui. Un lieu de service en somme. Ce n'est pas un show-room mais un lieu où la technologie se met à la disposition du consommateur. Je crois au magasin interactif, numérique, où je fais quelque chose. Je profite de ce que j'ai fait et je partage. Il s'agit de créer une relation affinitaire et intime entre le produit et le consommateur."

A l'origine éphémère, il semble que l'expérience "Laundry bar" soit prolongée à Paris et clonée à Lyon courant 2006 par LG.

MAJ 25/02/2006 :
- le bar laverie LG est fermé à Paris. J'avais un doute sur la pérénnité de l'expérience parisienne et suis passé à proximité hier. Résultat : échaudages devant l'ex lieu "trendy"
- Une nouvelle idée de titre pour ce billet : Lavez votre linge entre amis, LG rince gratuit au bar ;o)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

vendredi 10 février 2006

L'OM craint dégun


Droit au but Bel exemple de campagne mettant en avant l'identité régionale de l'OM (dégun = personne). Côté produits dérivés mis en avant, notez les 3 lignes de maillots OM (Domicile, Extérieur, Third), soit 3 fois plus de maillots à acheter par an pour les fondus de foot sudiste. L'OM Boutique regorge de produits dérivés standards (maillots, pulls, Tshirts, ...) et plus surprenants (chevalière, bouteille de pastis, strings). Au plan hexagonal, le club le plus créatif en termes de merchandising reste quand même l'OL avec des licences accordées à des salons de coiffures, des taxis et... du St Marcellin.

Mon billet d'hier évoquait l'OM, le PSG et l'ASSE. Ca se voit que je redonne des cours en marketing du sport à l'université Nanterre depuis quelques semaines. Y va y avoir du sport sur Marketingrama.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 2 février 2006

Demain soir, ce sera trop tard pour les entrepreneurs


Vive les entrepreneurs Le Salon des Entrepreneurs est toujours un salon vivifiant. Allez-y trouver de nouvelles idées de business et de partenariats. Vous n'avez plus que demain pour y passer.
Site web officiel : www.salondesentrepreneurs.com


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!
Thme original par Stphane Sulikowski