[Marketingrama.com] Veille marketing, technologies, innovations et autres curiosités. Et vous, qu'en pensez-vous?

A propos de l'auteur

Emmanuel Fraysse
ef(at)marketingrama.com
Plus d'infos

Calendrier

« août 2006
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Abonnez-vous a ce blog par email

Email :
Inscription
Desinscription

Syndication

Add to netvibes
Google Reader or Homepage
del.icio.us Marketingrama.com

Add to My Yahoo!
Subscribe with Bloglines
Subscribe in NewsGator Online

myFeedster
Add to My AOL
Subscribe in Rojo
Add 'Blog de Marketingrama.com' to Newsburst from CNET News.com

Du bon


Coblogging
Recommand par des Influenceurs.


Loto mondial humanitaire
Recommand par des Influenceurs.







Chattez avec moi




mercredi 9 août 2006

Ces marques qui valent des milliards, le retour


Evènement symbolique pour moi : la 1ère mise à jour annuelle d'un billet. L'année dernière, dans le billet "ces marques qui valent des milliards", je vous signalais le classement "Best Global Brands". Ce classement vient d'être mis à jour (info via ITR Manager).

De l'importance de la marque

On en parle ici et .

Accéder au classement complet Interbrand


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 4 juillet 2006

Quel est le point commun entre Darwin, Geoffrey Moore et Pascal Rossini ?


Point commun : un billet. Pascal Rossini, CEO d'ADS-click & SKY-click, reprend le cycle de vie des entreprises remis au goût du jour par Geoffrey Moore. Visionnaire.

Conceptualisation affutée


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 22 juin 2006

Failure marketing dans l'industrie high tech [again]


Le failure marketing dans l'industrie high tech est décidemment d'actualité. C'est au tour de Marie-Jo Foley (Microsoft Watch) d'établir son top 10 des boulettes krosoftiennes (info via ITRManager) :
1. Microsoft BOB (and son of BOB – Clippy)
2. Windows ME
3. Tablet PC/Pen Computing/eBooks
4. SPOT watches
5. Microsoft Money
6. DOS 4.0: MS-DOS
7. Microsoft TV
8. MSNBC partnership/Microsoft as a content player
9. Live Meeting web conferencing software
10. No Microsoft Linux!

A l'ère de la retraite (bien méritée) de Bill Gates, les bilans vont se multiplier. Certains vont chercher à "tuer le père", d'autres lui rendront hommage. On a beau critiquer Microsoft, les utilisateurs lambda de bureautique, dont votre serviteur, peuvent lui dire merci. Ouhhh, en disant çà, comment je vais passer pour un krosoftien. Rassurez - vous, il m'arrive aussi d'utiliser Firefox.

Billet connexe :
Failure marketing dans l'industrie high tech


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 15 juin 2006

Failure marketing dans l'industrie high tech


Et si on se tournait un peu vers le passé pour mieux préparer le futur ? C'est ce que je vous propose aujourd'hui. Le billet est dédié au "failure marketing", le marketing qui tire parti de ses erreurs pour renforcer la relation clients comme le définit Michel de Guilhermier. Malgré toute la préparation en amont avant le lancement d'un nouveau produit, le succès n'est pas au rendez-vous à tous les coups, bien loin de là : Plus de 2/3 des produits et services mis sur le marché disparaissent sous 3 ans. Les raisons de ces échecs sont diverses et variées : Mauvaise compréhension des besoins clients, mauvaise évaluation du marché réel, circuits de distribution inadaptés, nouveaux entrants, nouveaux produits de substitution, ... Tous ces échecs sont riches d'enseignements à partir du moment où l'on accepte de se pencher dessus objectivement, sans nostalgie, ni parti pris.

PC World a consacré un article très intéressant aux 25 pires produits high tech de tous les temps (The 25 Worst Tech Products of All Time PC World : These products are so bad, they belong in the high-tech hall of shame).

Hall of shame :
  • America Online (1989-2006) [Jamais j'ai compris cette boite en Europe. Ils sont d'ailleurs en train d'être revendus.]
  • RealNetworks RealPlayer (1999) [Mouais, pas terrible]
  • Syncronys SoftRAM (1995) [M'en souviens pas]
  • Microsoft Windows Millennium (2000) [Oulah, ca, c'est vite tombé dans les oubliettes]
  • Sony BMG Music CDs (2005)
  • Disney The Lion King CD-ROM (1994)
  • Microsoft Bob (1995) [C'est qui, ce Bob ? ]
  • Microsoft Internet Explorer 6 (2001) [Ah, les problèmes de sécurité...]
  • Pressplay and Musicnet (2002)
  • dBASE IV (1988)
  • Priceline Groceries and Gas (2000)
  • PointCast (1996) [concept validé du "push", concrétisation ratée]
  • IBM PCjr. (1984)
  • Gateway 2000 10th Anniversary PC (1995) [Et Dell arriva]
  • Iomega Zip Drive (1998)
  • Comet Cursor (1997) [Ou comment j'ai planté mon PC]
  • Apple Macintosh Portable (1989)
  • IBM Deskstar 75GXP (2000)
  • OQO Model 1 (2004)
  • CueCat (2000)
  • Eyetop Wearable DVD Player (2004)
  • Apple Pippin @World (1996)
  • Free PCs (1999)
  • DigiScents iSmell (2001) [Qui s'en souvient ?]
  • Sharp RD3D Notebook (2004)
Toujours dans le cadre du Failure marketing, vous pouvez aussi allez découvrir un dossier réalisé par le JDNet : 10 produits, 10 pionniers de l'industrie informatique :
Tous ont, à un moment ou un autre, orienté le marché, mais en informatique comme ailleurs, les pionniers ne sont pas toujours les bénéficiaires de leur invention... Retour sur 10 innovations.


Contrairement à une idée reçue, les échecs sont nécessaires pour avancer comme le souligne Vanina Delobelle. Je ne souviens plus du nom de la société concernée mais, au Japon, il y a une dizaine d'années, un équipementier automobile était en dépôt de bilan après avoir cumulé des années d'énormes erreurs stratégiques. Paradoxalement, Nissan est venu pour le racheter. Devant l'intérêt manifesté par Nissan, l'équipementier a demandé "pourquoi vous nous rachetez, on n'a pas arrêté de commettre de grosses erreurs ???". A cette question, Nissan a répondu "maintenant que vous avez cumulé toutes les erreurs possibles, vous allez pouvoir bien bosser !!!" Pour éviter les échecs, on peut aussi ne rien faire et là, forcément, il n'y aura pas d'échecs... mais pas non plus de réussites.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

dimanche 14 mai 2006

Commerce équitable : Les grands groupes arrivent (4/4)


Semaine spécial commerce équitable. Aujourd'hui, 4ème et dernier épisode de notre périple au pays du commerce équitable : les grands groupes internationaux et le commerce équitable.

Et les multinationales dans tout cela ? Leur attitude est en pleine mutation actuellement. Attardons nous sur le marché du café qui constitue le marché test du commerce équitable sachant que 3 à 4% des ventes de café en France sont équitables.

Les géants de l'agro-alimentaire regardaient d'un oeil sceptique, voire arrogant les acteurs du commerce équitable qui s'inscrivaient dans une démarche de développement durable. Il semblerait que Peter Brabeck-Letmathe, directeur général de Nestlé, ait déclaré lors de l’Open Forum de Davos de 2003 : "Le développement durable est facile à définir : si votre arrière-grand-père, votre grand-père et vos enfants restent des consommateurs fidèles de Nestlé, alors nous avons travaillé de façon durable. Et ceci est le cas de plus de cinq milliards de personnes dans le monde."

La caution "commerce équitable" fait vendre et les multinationales commencent à comprendre que le consommateur moyen s'y intéresse de plus en plus. Le commerce équitable n'est plus un concept vaseux pour les écolos altermondialistes. Sur le plan des actions en faveur du commerce équitable, les multinationales en prennent acte avec plus ou moins de sens : certaines vendent du "commerce équitable allégé", d'autres jouent complètement le jeu. D'un côté, Kraft Foods se tourne vers un dérivé de commerce équitable. En septembre 2005, en France, Kraft Foods a lancé une gamme de café Jacques Vabre estampillé "café responsable" avec signature "un café pour agir". Dans cette quête de respectabilité, le logo de l'ONG américaine "Rain Forest" faisait partie de l'arsenal marketing. Pourtant, si cette ONG, partenaire de Kraft, oeuvre effectivement en faveur de l'environnement, elle ne joue aucun rôle dans le commerce équitable dont les standards établis par Max Havelaar font référence. En effet, Kraft Foods ne garantit nullement un prix d'achat mini aux petits producteurs. Ce café est "responsable" mais surement pas "équitable". De l'autre côté de la Manche, en Angleterre, au même moment (!), Nestlé a lancé son premier café soluble équitable "Partner's Blend". La certification de son équitabilité a été apportée par FLO (Fair Trade Foundation), organisation internationalement reconnue pour son sérieux.

Même si certains géants de l'agro-alimentaire emprutent des chemins de travers, je doute qu'ils puissent échapper longtemps à l'attrait du commerce équitable. Ils se tourneront logiquement vers les pionniers du commerce équitable pour rentrer sur ce marché. Dès lors, il y aura 2 types de réactions : certains pionniers seront intégrés par ces multinationales, trop contents de pouvoir soit montrer la voie, soit faire une plus-value financière non négligeable et les pionniers qui continueront de faire cavaliers seuls pour défendre leurs valeurs en toute indépendance. Faites vos jeux : qui sera fidèle aux valeurs du commerce équitable ?

Billets connexes :
Commerce équitable : une quinzaine qui fait du bien (1/4)
Commerce équitable : la vision Ethiquable (2/4)
Commerce équitable : la vision Veja (3/4)
Commerce équitable : Les grands groupes arrivent (4/4)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

samedi 13 mai 2006

Commerce équitable : la vision Veja (3/4)


Semaine spécial commerce équitable. Aujourd'hui, 3ème épisode de notre périple au pays du commerce équitable : les baskets équitables avec la marque Veja.

Le commerce équitable ne concerne pas que les produits alimentaires. Il concerne aussi les produits non alimentaires (vètements, produits artisanaux, ...) même s'ils sont encore minoritaires en proportion des ventes totales. Parmi les marques qui montent, Veja commercialise des baskets équitables tout à fait attractives.

Veja, qui signifie "regarde autour de toi" en Brésilien, propose depuis 2005 des chaussures en coton biologique. Quand on sait que 6 chaussures de sport vendues sur 10 ne verront jamais un stade, on comprend l'attractivité du marché des chaussures dites "mode". La mode étant au vintage, Veja a choisi de s'inspirer d'un modèle brésilien des années 70 pour sa première ligne de chaussures "Veja Volley". L'accent est mis sur le design. Suite au succès de cette 1ère ligne de baskets, 2 autres collections ont été commercialisées :
- Veja Bota : baskets montantes en édition limitée à 2000 paires en France
- Veja Bêbê : baskets pour les bébés de 0 à 18 mois lancées en décembre 2005
Les produits ne sont pas encore parfaits (semelle en caoutchouc naturel s'usant plutôt rapidement, cuir pas encore équitable car source difficile à trouver) mais de gros efforts vont porter leurs fruits rapidement. Quant à la basket équitable "technique" et non "mode", ce n'est pas pour demain. Chaque chose en son temps.

La rareté des produits Veja est dûe à une double réalité, en amont et en aval. D'une part, en amont, les petits producteurs ne peuvent pas encore produire en masse. D'autre part, en aval, Veja est encore en rodage sur tous les plans donc le circuit de distribution est très sélectif : une dizaine de points de vente à Paris, une vingtaine en province et une trentaine à l'étranger.

Ce qui me plait dans cette marque :
- le travail en amont sur les coûts avec les producteurs pour définir le bon niveau de rémunération des petits producteurs
- le design vintage équitable
- la communication type guerilla marketing fondée sur l'idée qu'"acheter équitable, c'est faire un acte de désobéissance commerciale" (Sébastien, co-fondateur de Veja). Lancée au Palais de Tokyo le 16 février 2005, la marque dispose de ressources limitées et doit donc faire preuve d'une grande créativité à moindres coûts pour se faire remarquer : relations presse, buzz, ... A titre d'exemple, il y a une bannière sur Influenceurs.net qui décroche la 4ème place des bannières les plus cliquées avec plus de 3000 clics.

Veja Tennis Rouge
Recommandé par des Influenceurs.


Souhaitons bonne chance à cette marque qui monte, qui monte !

Billets connexes :
Commerce équitable : une quinzaine qui fait du bien (1/4)
Commerce équitable : la vision Ethiquable (2/4)
Commerce équitable : la vision Veja (3/4)
Commerce équitable : Les grands groupes arrivent (4/4)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 10 mai 2006

Commerce équitable : la vision Ethiquable (2/4)


Semaine spécial commerce équitable. Aujourd'hui, 2ème épisode de notre périple au pays du commerce équitable : l'agro-alimentaire avec la marque Ethiquable.

Ethiquable, c'est bon, caaaa Aaaahhhh Ethiquable, rien que d'écrire ces lettres, je salive. Fondé il y a 3 ans, Ethiquable est une société coopérative spécialisée dans la conception, la fabrication et la distribution de produits alimentaires du commerce équitable.

Ethiquable, la coopérative

Les 3 fondateurs ont adopté une vision d'entreprenariat social jusqu'au moindre détail :
- ils ont choisi de créer des emplois et d'implanter leur siège social à Fleurance dans le Gers et non dans une zone industrielle en périphérie d'une grande ville
- ils se sont appliqués les mêmes principes qu'à leurs partenaires producteurs en faisant d'Ethiquable une entreprise coopérative (une SCOP) et non une SA ou SARL.

Et là, vous me direz qu'est ce qu'une SCOP ? Une SCOP est :
une organisation associant les salariés au capital et à la gestion de l’entreprise fondée sur le management participatif et la démocratie :
- l’homme et son travail sont placés au coeur des valeurs de l’entreprise,
- le capital est détenu en majorité par ses salariés,
- les décisions de l’Assemblée Générale sont prises sur le principe : « un homme = une voix ».

Ethiquable, les produits

Leur positionnement est parfaitement illustré par leur baseline "des saveurs qui ont du sens". Leur réussite actuelle est dûe a de nombreuses intuitions et choix stratégiques bien sentis. Pour n'en citer que 2, attardons nous sur l'innovation distribution et l'innovation produit.
En termes de distribution, plutôt que de s'enfermer dans une idéologie "le commerce équitable doit rester pour les puristes qui vont dans les points de vente spécialisés", ils ont immédiatement opté pour la grande distribution. Leur conviction : la grande distribution doit être un vecteur de diffusion des produits de commerce équitable. Ce choix a été déterminant pour que les ventes dépassent le cercle restreint des "bobos, babas et autres happy fews". Le résultat ne s'est pas fait attendre avec 6,5 millions d'Euros de CA 2 ans à peine après sa création et avec 3000 points de ventes au bout de 3 ans (Auchan, Carrefour, Champion, E. Leclerc, Franprix, Intermarché, Super U, ...).
En termes de produits (près de 60), la qualité et l'originalité ne sont pas en reste. A côté des traditionnels cafés, thés et chocolats, on trouve des chips bananes plantain d'Amazonie, du fonio fameux du Mali, du quinoa d'Equateur, un nectar de mangue qui scotche, des bonbons au sucre de canne du Malawi, des desserts de fruits splendides. J'arrète là, je salive.

Originalité des produits

En termes de prix, sans surprises, les produits sont en moyenne 10 à 15% plus chers que les marques nationales de qualité équivalente. Et je passe rapidement sur la communication dont je suis trop proche pour en parler sur laquelle il y aurait tant de (bonnes) choses à dire.

Les forums dégustations

J'écris, j'écris mais si vous goûtiez leurs produits ? Profitez des forums dégustations pour rencontrer 8 producteurs partenaires qui ont fait le déplacement dans le cadre de cette quinzaine :
- Cosmel Merinos de la Coopérative FAPECAFES (Equateur), producteur de café et de banane plantain ;
- Nestor Correa de la Coopérative CEPICAFE (Pérou), producteur de canne à sucre ;
- Lorenzo Cepeda de la Coopérative COPROBICH (Equateur), producteur de quinoa ;
- Simeon Tuanama de la Coopérative ORO VERDE (Pérou), producteur de café;
- Abdoulkarim Aliamani et Monsieur Nourdine Moustoifa du Syndicat des Agriculteurs Comoriens, producteurs de vanille ;
- Singalé Soumaré de l’Association des Producteurs de Fonio de Kéniéba (Mali) ;
- Ramon Matias Frias de la Coopérative CONACADO (Saint-Domingue), producteur de cacao ;
- Un représentant de la Coopérative EL GUABO (Equateur), producteur de bananes.
A cette liste, il faut rajouter un partenaire laotien dont le nom m'échappe mais dont l'histoire personnel est remarquable. Contre vents, marées et gouvernements, il s'est démené et battu (au sens figuré comme au sens propre) pour mettre en place des structures coopératives. Un vrai personnage que je vous invite à rencontrer.

La mondialisation selon Ethiquable est bien loin de celle que l'on pointe du doigt, celle qui uniformise les goûts. La mondialisation selon Ethiquable n'est pas uniformisante, elle est "hétérogénéisante" (ca s'écrit, çà ?), elle favorise la découverte de nouveaux goûts et de cultures pas forcément faciles d'accès. Tout a du goût chez eux, j'suis fan.

Billets connexes :
Commerce équitable : une quinzaine qui fait du bien (1/4)
Commerce équitable : la vision Ethiquable (2/4)
Commerce équitable : la vision Veja (3/4)
Commerce équitable : Les grands groupes arrivent (4/4)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 9 mai 2006

Commerce équitable : une quinzaine qui fait du bien (1/4)


Max Havelaar Comme annoncé dans le billet Un concept bar qui a du chien (mais bof), la quinzaine du commerce équitable sera au centre des billets de cette semaine.

Définition du commerce équitable

" Le commerce équitable établit des relations commerciales justes entre les petits producteurs des pays du Sud. Il est fondé sur la garantie d’un revenu décent, le respect des droits sociaux et la préservation de l’environnement. Il favorise une démarche de développement durable. "

Au-delà de la définition, le commerce équitable prend une forme de plus en plus concrète et tout le monde en bénéficie : les petits producteurs, les intermédiaires (les importateurs, transformateurs, distributeurs) et les consommateurs. Max Havelaar a très largement participé à sa diffusion au sein du grand public.

Max Havelaar, un label et non une marque

Max Havelaar, un label Max Havelaar n'est pas une marque de commerce équitable : pas d'achat, ni de vente de produits équitables. Max Havelaar est un label, une association à but non lucratif soutenue principalement par le Ministère des Affaires Etrangères et la Commission européenne. En achetant un produit issu du commerce équitable, vous n'achetez pas un produit vendu par Max Havelaar mais un produit dont la tracabilité "commerce équitable" a été vérifiée par Max Havelaar. Ce label, dont le sérieux n'est plus à prouver, a publié des enquêtes d'opinion sur le sujet. L'enquête la plus récente date de 2005. 2 slides ont particulièrement attiré mon attention.

Le marché du commerce équitable


La notoriété du commerce équitable est passée de 9% en 2000 à 74% en 2005. Impressionnant, non ?



Parmi les produits achetés, les produits alimentaires ont une large avance sur les produits non alimentaires : 84% contre 16%. Parmi les produits alimentaires achetés, le café domine avec 73% devant le chocolat (18%) et le thé (12%). A noter que les produits équitables sont en moyenne 10 à 15% plus chers que les produits comparables de marque nationale, ce qui explique que les CSP+ soient plus consommatrices de ces produits que d'autres CSP.

Pour finir ce premier billet, rien de tel qu'une pensée de Joseph Stiglitz, Prix Nobel d'économie (in La grande désillusion) cité sur le site de Max Havelaar :
Le plus grand défi n'est pas seulement dans les institutions, il est d'abord dans les esprits. Prendre soin de l'environnement, faire en sorte que les pauvres puissent dire leur mot dans les décisions qui les touchent, promouvoir la démocratie et le commerce équitable : tout cela est nécessaire pour concrétiser les bienfaits potentiels de la mondialisation.


Divers évènements sont organisées lors de cette quinzaine. Profitez-en pour découvrir de nouveaux produits : fonio, quinoa, ... Entre autres marques organisatrices d'évènements titillant les papilles, Ethiquable propose des forums dégustations. Vous trouverez le programme des évènements sur son site. Au programme des prochains billets : Ethiquable (produits alimentaires), Veja (baskets équitables) et un troisième billet sur un thème qui reste à définir. ;o)

Billets connexes :
Commerce équitable : une quinzaine qui fait du bien (1/4)
Commerce équitable : la vision Ethiquable (2/4)
Commerce équitable : la vision Veja (3/4)
Commerce équitable : Les grands groupes arrivent (4/4)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

vendredi 21 avril 2006

Innover, un concept bien large



La catégorisation des types d'innovation est toujours un exercice de style. Alors que classiquement, 4 types d'innovation sont distingués (produit, procédé, organisationnelle et marketing), Doblin propose sa propre grille :

Innover ou mourir
Source : ITRManager reprenant Doblin


Les entreprises citées n'ont pas forcément fondé leur réussite sur une seule et unique innovation. Pour ne citer que Microsoft, certes, il y a eu l'innovation "Offre / catalogues des produits" mais il en a eu bien d'autres. Par exemple, en termes d'innovation "Réseaux et alliances", Microsoft a choisi à ses débuts d'équiper les PC IBM face à Mac qui équipait ses propres ordinateurs, tout en se conservant le droit de vendre des licences à d’autres constructeurs.

Deux remarques complémentaires :
- innover n'a d'intérêt que si l'innovation est perçue et valorisée par le consommateur / utilisateur
- l'adoption d'une innovation passe par la réussite de la mise sur le marché du produit / service. Un bon produit ou service ne se vend pas tout seul. D'où l'importance fondamentale de la promotion et de la distribution.


Plus d'infos:
Billet Dénicheur de tendances, un métier d'avenir
Classement Boston Consulting Group/BusinessWeek - Les entreprises américaines premières en innovation (ITRManager)
Comment stimuler l'innovation (Les Echos)
L'Innovation (Wikipedia)


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 13 avril 2006

CPE et marketing (Partie 3)


Aujourd'hui, troisième et dernier volet des supports de cours mis en ligne suite aux mouvements anti-CPE. Avant-hier, vous aviez accès à un support de cours sur le thème de la "segmentation". Hier, c'était "ciblage". Aujourd'hui, c'est "positionnement". Demain est un autre jour.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 12 avril 2006

CPE et marketing (Partie 2)


Visez juste Hier, grâce au feu CPE et aux anti-CPE, vous aviez accès à un support de cours académique sur le thème de la "segmentation". L'afflux de visiteurs m'a surpris. Je vais essayer de proposer des slides V2 plus étoffés et sexys dans les prochaines semaines ! Aujourd'hui, c'est "ciblage". Back to basics. Demain, c'est "positionnement".


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mardi 11 avril 2006

CPE et marketing (Partie 1)


Suite aux polémiques autour du feu CPE, des universités françaises ont du fermer leurs portes. Conséquence : pas de cours en mars. Etant prof à Nanterre, plusieurs semaines de cours "marketing du sport et techniques de vente" ont sauté, ce qui m'a conduit à créer un blog pour mes étudiants. Des supports de cours ont été diffusés pour assurer un service minimum. Et devinez quoi ? Ces supports de cours sont mis aussi à votre disposition. Parmi les points abordés en ligne du B.A. BA marketing figurent "la segmentation", "le ciblage" et "le positionnement". Aujourd'hui, c'est "segmentation", demain "ciblage" et après-demain "positionnement". Bonne lecture.

A noter l'intéressante segmentation des blogueurs par Henri Kaufman et Mickaël Guillois : Les Editologues, les Buzzologues, les G-O-logues, les Egologues. Quel blogueur êtes-vous ?


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

vendredi 17 mars 2006

Intégrez réel et virtuel et vous obtiendrez les ARG


Connaissez - vous les ARG ? Ce sont les Alternate- Reality Games. En gros, dans les ARG, monde réel et monde en ligne sont étroitement liés : les gamers trouvent les indices dans le monde réel et ces indices leur permettent d'avancer en ligne dans l'intrigue. Enfin des jeux vidéo qui poussent à mettre le nez dehors !

Le fabricant sportswear edoc laundry a sauté sur ce phénomène de la pop culture urbaine pour proposer des produits vestimentaires intégrant des indices dès leur fabrication. Son slogan : "our clothes tell secrets". Vous pouvez trouver ces produits aux US, au Canada, au Japon et en Belgique.

Site aux couleurs chamarées

Des fringues taguées, voilà qui est original. En tout cas, cette initiative est intriguante et mérite d'y jeter un coup d'oeil sur News.com Wearable game weaves clues into cloth ou sur Wired Hey! What's That On Your Shirt?.


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

jeudi 16 février 2006

Dell est googlisé et inversement


Google propose certaines de ses applications sur clé USB (billet) mais s'invite aussi sur les ordinateurs Dell. Comme le souligne CNet, "Fighting for icon space on the desktop is so 2001. The new frontier on a virgin PC is the browser, and Internet companies like Google are jostling for space on the browsers of new PCs."

Dell et Google, partenaires chers Dell et Google viennent de nouer un partenariat selon lequel la Google Toolbar, le Google Desktop Search et une page d'accueil Dell googlisée seront intégrés dans les nouveaux PCs Dell. Le coût de l'opération pour Google s'élèverait à 1 milliard $ pour 3 ans. A voir si cela va être rémunérateur à long terme. Pas si sûr sachant que la marque Google est déjà omniprésente dès que l'on parle ouebe.

Bref, quand un leader parle à un leader, qu'est ce qu'ils font? Ils font un deal énôôrme.

Plus d'infos:


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!

mercredi 15 février 2006

Pour les fondus du 2.0


Bonne nouvelle pour les fondus du web 2.0, TechCrunch est en français dans le texte depuis fin janvier. Nourri par Michael Arrington et Ouriel Ohayon, TechCrunch analyse les sociétés et les produits du web 2.0. Ca va faire des "e-reux" :


Digg it!Digg it! del.icio.us it!Del.icio.us it! Scoop it!Scoop it! Fuzz it!Fuzz it! Nuouz Ca!Nuouz Ca! Marketingrama ! Memes Ca!Memes Ca!
Thme original par Stphane Sulikowski